Revue germanique internationale

Revue consacrée à la littérature, la philosophie, la sociologie, l’histoire culturelle, l’histoire de l’art des pays de langue allemande

A multidisciplinary journal focused on German-speaking countries

Accéder au site
Revue germanique internationale

La Revue germanique internationale, résolument pluridisciplinaire, répond à un besoin d’analyses concernant la littérature, la philosophie, la sociologie, l’histoire culturelle, l’histoire de l’art des pays de langue allemande. Priorité est donnée aux transferts culturels ; l’aire germanophone est abordée à travers les points d’articulation avec les aires qui l’entourent et qui l’aident à se définir. Les numéros sont thématiques et les questions traitées souvent transversales (émergence de l’esthétique au XVIIIe siècle, genèse de l’orientalisme allemand). Sont privilégiés les moments de crise ou les phénomènes participant à la constitution identitaire : osmose judéo-allemande, psychanalyse, philhellénisme.

The Revue germanique internationale, published by CNRS Éditions, is a multidisciplinary publication focussing on the literature, philosophy, sociology, cultural history, and art history of German speaking countries. Priority is given to cultural transfer: the German-speaking domain is approached from the various points of articulation with the fields surrounding and defining it. Issues are thematic and often transversal – the emergence of aesthetics in the 18th century, the birth of German orientalism. Periods of crisis or moments contributing to the formation of identity are also privileged: Judeo-German osmosis, psychoanalysis, and Philhellenism.

Éditeur

CNRS Éditions

CNRS Éditions s'attache à publier le meilleur de la recherche française et européenne, qu’elle provienne des laboratoires, des universités ou des centres d’excellence. Mais cette mission essentielle auprès de la communauté savante ne se départit jamais d’un autre souci, tout aussi fondamental : transmettre l’avancée des connaissances auprès du grand public afin que la science et le savoir soient au cœur de la Cité.

En savoir plus

Services

Politique d'accès

Barrière mobile

RSS

S'abonner

Contact

RGI@ens.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Michel Espagne

Responsable de l'édition électronique

Pascale Rabault-Feuerhahn

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

1994-2013

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 3 ans

Périodicité

Semestrielle

Année de création

1994

Date de mise en ligne

18 février 2011

ISSN format électronique

1775-3988

ISSN format papier

1253-7837

Langues de publication

Français, English, Deutsch

Coordonnées

Courriel

RGI@ens.fr

Adresse postale

Revue germanique internationale
UMR 8547 Pays germaniques
Ecole normale supérieure
45 rue d'Ulm
75005 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

25 | 2017 – Reinhart Koselleck

Reinhart Koselleck
ISBN 978-2-271-09425-4
186 p. - 30 €

Pionnier et acteur majeur des grands débats historiographiques en Allemagne depuis les années 1960, membre fondateur de « l’école de Bielefeld », Reinhart Koselleck est sans conteste l’un des historiens les plus importants de sa génération. De ses recherches sur la Sattelzeit, période charnière qui voit basculer la modernité au tournant de la fin du XVIIIe siècle, au projet colossal du dictionnaire des Concepts historiques fondamentaux, qu’il lance avec Werner Conze et Otto Brunner à la fin des années 1960, jusqu’aux recherches plus récentes sur l’iconologie politique et les monuments aux morts, ses travaux ont marqué et renouvelé en profondeur le champ historiographique. Si certains aspects de son œuvre sont plus connus, notamment son pendant théorique sous l’effet de sa réception par certains historiens et philosophes, tels François Hartog ou encore Paul Ricoeur, cette réception en France n’en reste pas moins encore relativement tronquée. Les articles rassemblées dans ce volume se donnent pour tâche d’éclairer certains pans moins connus de son œuvre, notamment à la lumière des débats historiographiques et philosophiques de son époque et des dialogues engagés avec certains contemporains, tels Gadamer, Löwith, Ricoeur ou encore Blumenberg. Sans viser à l’exhaustivité, l’idée est ici de contribuer à élargir le spectre de sa réception et à mieux faire connaître cette œuvre, pour le moins complexe et polymorphe, au public français.