Collections électroniques de l’INHA

Actes de colloque et livres en ligne de l'Institut national d'histoire de l'art

INHA books and conference proceedings

Accéder au site
Collections électroniques de l’INHA

Les publications de l’Institut national d’histoire de l’art (www.inha.fr) sont destinées à valoriser les manifestations – expositions, colloques, travaux de recherche en histoire de l’art et archéologie occidentale depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours – conçues et organisées en partenariat avec d’autres institutions – université et musées. Elles complètent les ressources élaborées par l’Institut et mises à la disposition des chercheurs, professionnels de l’art ou amateurs éclairés (bases de données, catalogue de la Bibliothèque de l’INHA…), qu’ils soient conservateurs de musée, universitaires, antiquaires ou étudiants en histoire de l’art.

Titles from the Institut national d'histoire de l'art (www.inha.fr) are published as supporting elements to events – exhibitions, colloquiums, research in the history of art and archaeology from Antiquity to the present day – planned and organised with other institutions, universities and museums. They are an additional resource developed by the Institute and made available to researchers, art professionals and informed amateurs (databases, the catalogue of the library of the INHA, etc.), whether they are museum curators, academics, antique dealers or students of art history.

Éditeur

Institut national d'histoire de l'art

L’INHA a pour mission de développer l’activité scientifique et de contribuer à la coopération scientifique internationale dans le domaine de l’histoire de l’art et du patrimoine. Il exerce des activités de recherche, de formation et de diffusion des connaissances.

En savoir plus

Services

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

anne-laure.brisac@inha.fr

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Éric de Chassey

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

1999-2005

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Année de création

2010

Date de mise en ligne

15 mars 2010

ISSN format électronique

2108-6419

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

anne-laure.brisac@inha.fr

Adresse postale

Collections électroniques de l’INHA
2 rue Vivienne
75002 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveaux articles

De Florence à Montpellier : le destin singulier de François-Xavier Fabre, collectionneur et fondateur du musée

Fig. 1. François-Xavier Fabre, Autoportrait, vers 1784, huile sur toile, 54 x 44 cm, Montpellier, musée Fabre, inv. 837.1.122.

© Musée Fabre - Montpellier Agglomération / Cliché F. Jaulmes

Fig. 2, François-Xavier Fabre, Portrait de Louise de Stolberg, comtesse d'Albany (1752-1824), vers 1796, huile sur toile, 32 x 25,5 cm (ovale), Montpellier, musée Fabre, inv. 825.1.89.

© Musée Fabre - Montpellier Agglomération
Photographie : F. Jaulmes

Fig. 3. Nicolas P...

« Moi je suis un révolutionnaire corrigé » : François Cacault et le marché de l’art à Rome

Les acteurs du marché de l’art romain à l’époque de Cacault

Comme on le sait désormais, Rome au xviiie siècle est le siège d’un marché de l’art parmi les plus importants d’Europe. Le marché de l’art – en particulier celui des tableaux – est pour le voyageur Lalande la troisième force économique de l’État. En son sein travaille un nombre considérable d’agents. La plupart du temps il s’agit de marchands professionnels, c'est-à-dire de personnes qui s’adonnent exclusivement au commerce. Ai...

Lettre de François Cacault au citoyen Ministre des Relations Extérieures

Rome, 6 Nivôse An 10 (27 décembre 1801)

François Cacault Ministre Plénipotentiaire de la République Française à Rome.
Au citoyen Ministre des Relations Extérieures

Citoyen Ministre

J’ai l’honneur de vous envoyer n°1 un mémoire sur la Scagliola, n°2 : un idem sur la Mosaïque, n°3 un projet pour faire mouler à Rome les objets antiques qui nous manquent n°4 un Mémoire concernant les pâtes et souffres des camées et pierres gravées.

Ces différens Mémoires m’ont été donnés po...

Les enjeux de la gravure pédagogique : préliminaires À l’étude du fonds d’estampes des frères Cacault (1803-1808)

À partir du xviiie siècle essentiellement, se développe un goût pour le dessin collectionné de plus en plus chèrement et diffusé de plus en plus largement grâce aux techniques de reproduction des modèles gravés. Rassembler une collection de dessins d’artistes revient, depuis les années 1730 en Europe, à mettre en place un laboratoire dans lequel s’instaure une réflexion sur l’art et où il est dorénavant possible d’estimer l’œuvre et les spécificités artistiques des maîtres anciens. L’appropri...

Un musée idéal pour Nantes. Lettre inédite de François Cacault à Charles-Maurice de Talleyrand

Après de nombreuses péripéties, la ville de Nantes, par l’intermédiaire du maire Jean-Baptiste Bertrand-Geslin, se portait acquéreuse de la collection Cacault le 27 janvier 1810 : 1 155 peintures, 64 sculptures, plus de 10 000 gravures. Cette prodigieuse collection avait été réunie par François Cacault (1742-1805), principalement lors de sa féconde carrière diplomatique italienne. Il semble que François Cacault, épaulé par son frère Pierre (1744-1810), avait rapidement eu l’idée que sa collec...

La réception des primitifs à Naples du xviiie siècle à la domination française (1806-1815) et l’expérience d’Aubin-Louis Millin

Par un décret du 18 décembre 1809, Joachim Murat, roi de Naples, décida de réunir dans le Palazzo degli Studi une collection de peintres napolitains sous le nom de Galleria di pittori napoletani. Dans l’introduction de ce décret, on lit entre autres que les œuvres de la première Renaissance (Risorgimento dans le texte) peuvent stimuler les jeunes talents. Le but principal de cette galerie était donc de former les artistes locaux d’après les exemples de peintres célèbres de l’école napolitaine...

Les ateliers familiaux à Florence entre XVe et XVIe siècles. Quelques considérations à partir des Sellaio de Nantes

Dans le cadre de la peinture florentine de la Renaissance, les liens familiaux dictent souvent le passage d’une génération d’artistes à une autre. Ainsi, il n’est pas rare de voir un atelier passer des mains du père à celles de son fils, de celles d’un frère aîné à celles de son cadet. Que l’on songe à la dynastie des Bicci, à la fratrie des Pollaiolo, à la filiation des Gozzoli ou des Botticini, l’histoire de l’art florentin est peuplée de ces familles de peintres. Du point de vue pratique, ...

Les Cacault, collectionneurs d'estampes ?

Ce titre, volontairement interrogateur, ne conteste aucunement que les 7000 gravures rassemblées par François et Pierre Cacault dans soixante-quatre albums d’estampes aujourd’hui conservés au musée des Beaux-Arts de Nantes constituent véritablement une collection ; il pose en revanche la question de la nature et de la finalité de cette dernière. L’aspect encyclopédique de ce rassemblement d'images prime sur les préoccupations artistiques et esthétiques généralement poursuivies par les collect...

De nouvelles attributions de natures mortes du musée des Beaux-arts de Nantes. Lionelli et Tibaldi

À l'occasion du colloque dédié au collectionneur nantais François Cacault (1743-1805), il m’a semblé intéressant de revenir sur des œuvres italiennes conservées dans le musée des Beaux-arts de Nantes qui peuvent être réattribuées. Ces cinq œuvres sont importantes pour l'étude de la nature morte italienne et donc en relation avec le RETIF. Pour deux d’entre elles, je proposerai une attribution à Alberto Lionelli, peintre napolitain de natures mortes entre le Seicento et le Settecento et pour d...

Annexe : Description de la collection d’estampes (64 albums, 7000 gravures)

Les frères Cacault ont rassemblé environ 7000 estampes, qui ont ensuite été classées par leurs soins en soixante et un volumes in-folio et trois volumes très grands in-folio. Les images y sont collées par les bords ou les angles, ainsi que la pratique en était commune, parfois après découpage des marges devenues inutiles. De temps en temps, mais pas systématiquement, une inscription à la plume les accompagne de quelque information. Le classement, tel qu’il apparaît sur le dos des volumes reli...