Rursus

Poiétique, réception et réécriture des textes antiques

Revue consacrée à la poétique, la réception et la réécriture des textes antiques

The journal is dedicated to the poetics, reception and rewriting of antique texts

Accéder au site
Rursus

La revue numérique Rursus, conçue par les chercheurs de langues anciennes de l’Université de Nice, est consacrée à des études portant sur la récriture. La littérature dite « au second degré » n’est pas une zone érudite, marginale, voire décadente du champ littéraire, mais la clé même de ce champ, puisque le régime original et originel de l’écriture est le second degré. Cette conviction d’une nature foncièrement hypertextuelle de la création n’est pas un dogme mais une attention de fond aux facteurs de mutation, de détournement et de renouvellement de la tradition.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

zucker@unice.fr

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Arnaud Zucker

Rédacteur(s) en chef

Evrard Delbey

Responsable de l'édition électronique

Ghislain Chave, Arnaud Zucker

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2006-2012

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Annuelle

Année de création

2005

Date de mise en ligne

11 mars 2010

ISSN format électronique

1951-669X

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

zucker@unice.fr

Adresse postale

Rursus
Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines de l’Université Nice-Sophia Antipolis
Département de Lettres classiques
98 boulevard Édouard Herriot
BP 3209
06204 Nice Cedex 3
France

Ville de production

Nice

Actualités

Nouveau numéro

8 | 2012 – Les épitomés scientifiques et historiques

Codex neapolitanus Ms. Ex Vindob., f. 90

Ce numéro de Rursus réunit des études sur une forme littéraire mal définie, souvent mal aimée des scholars et qui constitue pourtant une production culturelle considérable : l’épitomé, en se limitant, dans ce vaste ensemble de textes-relais, aux épitomés scientifiques et historiques. Plutôt que d’un genre défini l’épitomé est avant tout un « format réduit » qui est à la fois un moyen et un moyen stratégique de prolonger la transmission d’une œuvre de taille importante, voire encombrante, dans un contexte culturel de concurrence inlassable qui ne permet pas la reconduction intégrale, à chaque génération de copie, à chaque mutation de code graphique, de perpétuer l’ensemble du patrimoine, en raison de  « l’immensité des ces écrits dont on se fatigue rien que d’y penser et qui paraît généralement fastidieuse et pesante » (Constantin VII, Excerpta historica, prologue). 

[Lire la suite]