Lidil

Revue de linguistique et de didactique des langues

Revue présentant les travaux de chercheurs travaillant dans les domaines de la linguistique et de la sociolinguistique, de l'apprentissage et du développement langagier, de la didactique des langues, du TAL et des TICE

A journal centred on linguistics, sociolinguistics, language learning, development and teaching, NLP and use of ICT in education

Revista científica de los trabajos de investigación en lingüística y sociolingüística, en aprendizaje y dispositivos adquisitivos del lenguaje, en didáctica de las lenguas maternas y extranjeras

Журнал представляет работы учёных в области лингвистики, социолингвистики, усвоения языка, дидактики, автоматической обработки текста (АОТ) и в сфере информационных и коммуникационных технологий (ИКТ) в образовании

Accéder au site
Lidil

Éditeur

Ellug / Éditions littéraires et linguistiques de l’université de Grenoble

Fondées en 1978 sous la présidence de Jean-Hervé Donnard et à l’initiative de Jean Sgard, les Publications de l’université des langues et lettres de Grenoble, devenues plus tard les Ellug – Éditions littéraires et linguistiques de Grenoble, sont une véritable structure éditoriale reposant sur une politique rigoureuse : évaluation des ouvrages par deux experts, réunions d’un comité pluridisciplinaire, constitution de collections autour de champs de publication originaux et identifiables, choix de publier une majorité de textes proposés par des auteurs extérieurs à l’université, révision des textes par des correcteurs professionnels, travail de fabrication soigné. La qualité éditoriale et scientifique est reconnue au sein du public universitaire français et même au-delà des frontières.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label ERIH

Services

Politique d'accès

Barrière mobile

RSS

S'abonner

Contact

ellug@u-grenoble3.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Francis Grossmann

Responsable de l'édition électronique

Héléna Bertrand

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2003-2013

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 2 ans

Périodicité

Semestrielle

Année de création

1989

Date de mise en ligne

16 octobre 2007

ISSN format électronique

1960-6052

ISSN format papier

1146-6480

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

ellug@u-grenoble3.fr

Adresse postale

Lidil
ELLUG
Université Stendhal
BP 25
38040 Grenoble cedex 9
France

Ville de production

Grenoble

Actualités

Nouveau numéro

51 | 2015 – Acquisition du langage et phonologie

Lidil, n° 51 (2015)
ISBN 978-2-84310-297-4
254 p. - 16 €

Devant la diversité et la multiplicité des méthodes de recueil et de traitements des données, ce numéro de Lidil propose une réflexion sur les liens entre la construction et/ou l’utilisation d’outils méthodologiques par les chercheurs travaillant sur les domaines liés à l’acquisition phonologique et les options théoriques qui sous-tendent les choix méthodologiques. L’inventaire des théories phonologiques d’acquisition et des méthodes d’observation est bien documenté. Cet inventaire montre que chaque théorie est liée à une méthodologie spécifique ou, si plusieurs méthodes sont utilisées, qu’elles sont différentes l’une de l’autre. Par exemple, la question de l’influence de l’input sur l’acquisition phonologique peut être traitée avec des recueils d’inputs naturels ou artificiels. Ainsi, les questions peu posées encore à ce jour, concernent-elles le choix de la méthode appropriée à la théorie/modèle d’acquisition tout comme la question de la complémentarité des méthodes. L’objectif est donc à travers ce numéro, de proposer une réflexion sur les outils d’observation en croisant objet(s) d’étude lié(s) à l’acquisition de phénomènes phonologiques en langue maternelle, méthode(s) de recueil et de traitement de données et théorie(s) d’acquisition. Toutes les contributions rassemblent chacune un nombre important de données traitées statistiquement avec une grande rigueur, que ce soit pour caractériser l’environnement du sujet en cours de développement ou dans le cadre d’une situation d’expérimentation. Elles prouvent que le fil conducteur des recherches en acquisition phonologique repose sur des traitements quantitatifs quel que soit le modèle théorique.