Catalogue des publications

Féeries

Revue consacrée aux contes merveilleux de la langue française du XVIIe au XIXe siècle.

A journal specialised in research on French fairy tales from the 17th to the 19th century.

Accéder au site

Créée en 2003 par l'UMR LIRE (Littérature, idéologie, représentations), Féeries se consacre au conte merveilleux de langue française, du XVIIe au XIXe siècle. Chaque numéro est consacré à un thème et présente un compte rendu de la littérature critique sur le genre. La ligne défendue par la revue est celle d'une approche résolument littéraire.

Created in 2003 by the UMR LIRE (“Literature, ideology, and representations”) Féeries is devoted to the study of the French language fantasy tale from the 17th to the 19th century. Each issue is organised around a theme and presents an overview of the critical literature of the genre. The journal has a resolutely literary approach.

Responsable(s)
Anne Defrance
URL sur Revues.org
http://feeries.revues.org
Catégories francophones
Langage, Littératures, Représentations, XVIIe siècle, XVIIIe siècle, XIXe siècle
Catégories anglophones
Literature

Éditeur

Ellug / Éditions littéraires et linguistiques de l’université de Grenoble

Fondées en 1978 sous la présidence de Jean-Hervé Donnard et à l’initiative de Jean Sgard, les Publications de l’université des langues et lettres de Grenoble, devenues plus tard les Ellug – Éditions littéraires et linguistiques de Grenoble, sont une véritable structure éditoriale reposant sur une politique rigoureuse : évaluation des ouvrages par deux experts, réunions d’un comité pluridisciplinaire, constitution de collections autour de champs de publication originaux et identifiables, choix de publier une majorité de textes proposés par des auteurs extérieurs à l’université, révision des textes par des correcteurs professionnels, travail de fabrication soigné. La qualité éditoriale et scientifique est reconnue au sein du public universitaire français et même au-delà des frontières.

Accéder au site

En savoir plus

Services

Politique d'accès
Barrière mobile
RSS
S'abonner
Contact
ellug@u-grenoble3.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites
Via le Sudoc | Via WorldCat
Directeur de la publication
Anne Defrance
Responsable de l'édition électronique
Héléna Bertrand
Type de support
Papier et électronique
Etat de la collection
2004-2012
Politique d'édition électronique
Publication en libre accès après un délai de restriction de 1 an
Périodicité
Annuelle
Année de création
2003
Date de mise en ligne sur Revues.org
27 avril 2007
ISSN format électronique
1957-7753
ISSN format papier
1766-2842
Langue de la publication
Français

Coordonnées

Courriel
ellug@u-grenoble3.fr
Adresse postale
Féeries
ELLUG
Université Stendhal
BP 25
38040 Grenoble cedex 9
France
Ville de production
Grenoble

Actualités

Dernier numéro en ligne

10 | 2013 – Conte et croyance

Féeries - n° 10 / 2013
ISBN 978-2-84310-253-0
326 pages - 19 €

Le numéro 10 de la revue Féeries intitulé « Conte et croyance » explore le lien à la fois ontologique et problématique du conte à la croyance, particulièrement aigu au tournant des XVIIe et XVIIIe siècles — moment où la philosophie humienne interroge la fiction et la croyance.
C'est sur un cadrage théorique et une présentation générale que E. Sempère ouvre le dossier, qui part des contes dits « traditionnels » : C. Velay-Vallantin étudie la rencontre entre le conte du « Petit Chaperon rouge » et la Bête du Gévaudan, et J. Pédeflous la transformation par un conte espagnol de « Cendrillon » en légende apostolique (en annexe est proposée, outre ce conte de Madrazo, une liste des traductions et adaptations des contes français et allemands en Espagne). Ensuite J. Mainil, pour la France du XIXe siècle, et M. Fournier, pour le Canada des XIXe et XXe siècles, s’intéressent à l’orientation religieuse ou au contraire laïque des éditions et utilisations pédagogiques des contes. La façon dont le conte oriental ou orientalisant français transmet et interprète les motifs issus de l’islam est l’objet des contributions de P. Pelckmans (Galland) et de R. Robert (Pétis de la Croix, Caylus et Cazotte). Les contes orientaux de Potocki (D. Triaire) montrent quant à eux une mise à distance de toute croyance qui annonce le Manuscrit trouvé à Saragosse. G. Armand et Y. Citton étudient le lien entre croyance et connaissance, ou vérité, soit au travers de la question de la science (Pygmalion de Boureau-Deslandes) pour le premier, soit au travers des croyances collectives (Lamekis de Mouhy) pour le second. Voltaire et Diderot font enfin l’objet des trois dernières contributions : le conte voltairien est imprégné d’un imaginaire religieux (G. Di Rosa), tandis que Diderot utilise l’espace du conte et ses dispositifs énonciatifs (M. Fourgnaud) pour faire le « procès » des croyances et pour mettre « en question » (J.-C. Igalens) la croyance.



Ressources électroniques et communication scientifique