Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles

Sociétés de cour en Europe, XVIe-XIXe siècle - European Court Societies, 16th to 19th Centuries

Revue électronique pluridisciplinaire multilingue en accès libre sur les sociétés de cour en Europe du XVIe au XIXe siècle

Multilingual multidisciplinary open-access electronic journal on European court societies from the 16th to the 19th centuries

Accéder au site
Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles

Le Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles est une revue électronique à comité de lecture en libre accès éditée par le Centre de recherche du château de Versailles (CRCV), publiant des articles, études et documents sur les sociétés de cour en Europe du XVIe au XIXe siècle. Le Bulletin accueille des textes de chercheurs jeunes et confirmés de toutes les langues, disciplines (histoire, histoire de l’art, muséologie, littérature, économie, philosophie, politique, sociologie…) et institutions, sur les thématiques suivantes : les modèles d’exercice du pouvoir ; la structure et le fonctionnement des institutions curiales ; les usages, les mentalités, les hommes ; la circulation des hommes et des idées ; la représentation du pouvoir (portraits et scènes de cour) ; les palais (architecture et urbanisme, décor et ameublement, collections…) ; les jardins (tracé, botanique, hydraulique…) ; les cérémonies, les fêtes et les spectacles.

The Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles is a peer-reviewed open-access online journal edited by the Centre de Recherche du Château de Versailles (CRCV), publishing articles, studies and documents on court societies in Europe from the 16th to the 19th centuries. The Bulletin welcomes papers from young and senior researchers in all languages and disciplines (history, art history, museology, literature, economics, philosophy, politics, sociology…) and from all institutions, on the following subjects: models of exercising power; the structure and functioning of court institutions; habits and mentalities; the circulation of men and ideas; the representation of power (portraits, court scenes…); palaces (architecture and urbanism, décor and furniture, collections…); gardens (layout, botany, hydraulics…); ceremonies, festivities and celebrations.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

alexandra.pioch@chateauversailles.fr

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Béatrix Saule

Rédacteur(s) en chef

Alexandre Maral

Responsable de l'édition électronique

Alexandra Pioch

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2002-2015

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Publication à flux continu

Année de création

2007

Date de mise en ligne

07 juin 2007

ISSN format électronique

1958-9271

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation par les pairs

Délai entre soumission et publication

12 semaines

Coordonnées

Courriel

alexandra.pioch@chateauversailles.fr

Adresse postale

Bulletin du Centre de recherche du château de Versailles
GIP-Centre de recherche du château de Versailles
Château de Versailles
Pavillon de Jussieu
RP 834
78008 Versailles Cedex
France

Ville de production

Versailles

Actualités

Nouveaux articles

Introduction

Le colloque « Marbres de rois » qui s’est tenu au château de Versailles les 22, 23 et 24 mai 2003, fruit d’une collaboration avec l’université de Provence et le Laboratoire d’archéologie médiévale et moderne en Méditerranée (LA3M), reflète la volonté de diffusion de la recherche qu’a toujours prôné l’établissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles et que poursuit aujourd’hui son Centre de recherche.

Réunissant pour la première fois les plus grands spéciali...

« Le combat n’est point douteux, voici un bloc qui s’offre à vous servir »

Tout en relevant de circuits de production communs et en faisant intervenir les mêmes acteurs, les marbres se distinguent par leur destination. Afin d’être « propre à faire figure », le marbre statuaire ou certains blancs ordinaires doivent répondre à des exigences spécifiques de pureté de coloris et de texture. Le sculpteur est alors le meilleur juge de leur qualité : de sa présence dans la carrière pour sélectionner les blocs, jusqu’à la taille qui dévoile le cœur de la matière, il se confr...

Le marbre, matériau royal du règne minéral

« Le marbre est à la pierre ce que la poésie est à la prose », me déclara un jour Louis Anglade, l’un des derniers grands carriers français, alors que nous marchions vers une ancienne carrière de l’Hérault. Des mots qui plantent le décor du colloque « Marbres de rois », dont ces actes rendent compte : il n’y fut pas seulement question de données économiques, d’enjeux politiques ou de choix esthétiques, il y fut aussi question de montagnes terrassées, d’entreprises démesurées, de décors somptu...

Les marbriers génois entrepreneurs et marchands

À Gênes, les sculpteurs de marbre forment à partir du xvie siècle une corporation à part, qui défend ses intérêts et réglemente ses activités. Jusqu’à la fin du xviiie siècle, les membres de cette corporation, presque tous d’origine lombarde (région qui correspond à l’actuelle Suisse italienne), ont le monopole de la production des sculptures et des décors en marbre pour les églises et les palais. Ils y ajoutent celui du commerce des marbres bruts et sculptés en provenance des carrières de Ca...

Les marbres d’Espagne dans la décoration du palais de la Granja de San Ildefonso


La utilización de piedras y rocas en la Península Ibérica se remonta a tiempos muy lejanos. En un principio se usaron en su estado natural en monumentos funerarios y en instrumentos y utensilios. En épocas posteriores, y aprovechando sus cualidades naturales de bellleza, fácil labra, durabilidad y conservación, se emplearon en la realización de esculturas, en construcción o como revestimiento para embellecer pisos y paredes.

Los griegos también utilizaron este m...

L’importation du marbre de Carrare à la cour de Louis XIV

La difficulté d’approvisionnement en marbre statuaire a été un problème récurrent pour la sculpture, sauf évidemment en Italie, lieu d’exploitation de carrières, spécialement de celles de Carrare. La France a cherché à exploiter, difficilement, le marbre des Pyrénées, qui a mauvaise réputation auprès des sculpteurs. Les conditions d’extraction, de transport et de commerce du marbre de Carrare en France sous le règne personnel de Louis XIV seront présentées ici.
Vers 1660-1662, une première pé...

Marbres et pierres dures dans les châteaux prussiens, la galerie des Tableaux de Frédéric le Grand à Sans-Souci

Seit einigen Jahren bereits beschäftige ich mich als wissenschaftliche Mitarbeiterin der Stiftung Preußische Schlösser und Gärten Berlin-Brandenburg mit den farbigen Natursteindekorationen in den Innenräumen der ehemaligen Königsschlösser der Hohenzollern-Dynastie im 17. und 18. Jahrhundert. Dazu gehört auch – weil inhaltlich untrennbar damit verbunden – der in ihren kunsthandwerklichen Sammlungen vorhandene Bestand an pietre dure-Arbeiten, der hier jedoch nicht näher vorgestellt werden kann....

Du vent pour scier le marbre

Au cœur des Causses, à quelques kilomètres à l’est de Félines en Minervois, un moulin à scier le marbre s’insère dans une zone d’extraction du marbre griotte : on y en repère plusieurs carrières et sondages d’exploitation, des habitations de carriers et un chemin de charroi pour les blocs dégrossis. Le moulin, qui se dresse sur un socle artificiel aménagé en bordure d’une éminence naturelle, est entièrement réalisé à partir des déchets de taille de la carrière contiguë. Surprenante est ici l’...

Les marbriers des Bâtiments du roi

Matériau noble, symbole de beauté, de pouvoir et d’éternité, le marbre est sous l’Ancien Régime, et particulièrement sous le règne de Louis XIV et la Régence, un matériau royal. Toutes les maisons royales reçoivent pavements, lambris et cheminées réalisés dans des marbres aux couleurs vives, provenant pour la plupart de carrières du royaume. Leur origine répond ainsi à la politique royale du marbre français que les directeurs des Bâtiments du roi s’efforcent de mettre en place et de consolide...

Une enquête singulière en Languedoc dans la première moitié du xviie siècle

Si nul ne peut contester la richesse de rares fonds d’archives privés, les habitués des archives publiques savent combien les documents concernant les marbres des Pyrénées sont rares, au point qu’en leur absence les historiens de jadis attribuèrent bien généreusement les plus belles parures de nos palais à l’Italie. Cette carence de documents concerne généralement le xvie siècle, les règnes des deux premiers Bourbons, pour ne rien dire des périodes antérieures. Aussi peut-on qualifier de sing...