La Révolution française

Cahiers de l’Institut d’histoire de la Révolution française

Revue de l'Institut d'histoire de la Révolution française promouvant les travaux sur la période révolutionnaire

The journal of the Institut d'histoire de la Révolution française promoting research on the revolutionary period

Accéder au site
La Révolution française

Soutenue par l’Université Paris-I Panthéon-Sorbonne et le CNRS, La Révolution française met à la disposition de la communauté scientifique les travaux (journées d'étude, rencontres, tables rondes…) réalisés à l'IHRF. Organisée selon les modalités d'une revue à comité de lecture, cette publication, ouverte sur les problématiques et les terrains de recherche les plus divers, cherche à multiplier les perspectives et les croisements, à favoriser les franchissements de frontières, à prendre part, en accueillant des contributions originales, aux débats au sein de la communauté élargie des historiens de la Révolution française.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès

Open access

Newsletter

S'abonner

RSS

S'abonner

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Pierre Serna

Rédacteur(s) en chef

Jean-Luc Chappey

Responsable de l'édition électronique

Héloïse Bocher, Virginie Martin, Clyde Plumauzylle

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2012-2015

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle

Année de création

2008

Date de mise en ligne

24 novembre 2009

ISSN format électronique

2105-2557

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Adresse postale

La Révolution française
17, rue de la Sorbonne
75231 Paris cedex 05
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

8 | 2015 – Entre la Révolution et l'Empire : une nouvelle politique dans l'Océan Indien

Couverture LRF 8 | 2015

La lecture des contributions de ce numéro de La Révolution Française permet de se faire une idée du corpus croissant d’études sur le sous-continent et sur l’Océan Indien qui, dans ces dernières années, ont soulevées bien des questions de méthodologie, mais aussi de nombreuses possibilités pour la recherche comparative. Si le colonialisme a été un facteur évident qui a donné unité à l’espace de l’océan Indien et la religion a été un autre domaine important de l’interaction Europe-Asie du sud, le trans-nationalisme, l’universalisme et les régimes de circulation (les réseaux religieux, commerciaux et culturels) dans ce scenario géopolitique suggèrent de nouveaux cadres théoriques pour comprendre et explorer les dynamiques politiques et socio-culturelles des « mondes » de l’Océan Indien.