SociologieS

Revue internationale des sociologues de langue française, généraliste et ouverte à la diversité théorique et méthodologique

An international journal of French speaking sociologists, opened to theoretical and methodological diversity

Revista internacional de los sociólogos de lengua francesa, revista generalista y abierta a la diversidad teórica y metodológica

Accéder au site
SociologieS

Revue de l’Association internationale des sociologues de langue française (AISLF), SociologieS publie des articles émanant de ses membres, d’auteurs en rapport avec des activités de l’AISLF, et plus généralement de sociologues du monde entier, principalement de langue française. Elle favorise le partage de la réflexion et l’ouverture à la diversité des courants théoriques et des perspectives méthodologiques, principalement à travers sa rubrique classique « Théories et recherches » et sa nouvelle rubrique « Grands résumés » ; elle a l’ambition de faire le point sur des questions qui traversent la sociologie francophone à travers son autre nouvelle rubrique, « Dossiers ». Ouverte aux jeunes chercheurs grâce à sa rubrique « Premiers textes », aux expériences originales dans sa rubrique « Expériences de recherche », elle a aussi l’ambition de dynamiser l’espace scientifique francophone grâce à la traduction en français ou à la reproduction de textes anciens ou oubliés (rubrique « Découvertes/redécouvertes ») ou en suscitant le débat sur des enjeux théoriques, méthodologiques ou institutionnels qui traversent la sociologie francophone (dans la rubrique « Débats »).
La revue est publiée avec le soutien de l'Académie suisse des sciences humaines et sociales et de l’InSHS du CNRS.

SociologieS is the journal of the International Association of French-speaking Sociologists (AISLF) and as such publishes articles by its members, by authors involved in AISLF activities and more generally by sociologists world-wide, mainly writing in French. It aims to promote shared reflexion and remain open to a diversity of theoretical positions and methodological perspectives, chiefly through its classic ‘Théories et recherches/Theory and research’ section and its more recent ‘Grands résumés/Essential abstracts’ section; it also focuses on keeping up with questions currently being addressed in French sociology through the section entitled ‘Dossiers/Files’. Young researchers are given a voice in the ‘Premiers textes/First texts’ section and state-of-the-art research in ‘Expériences de recherche/Research experiments’. Another of the journal’s goals is to bring a new dynamic to the Francophone academic field by translating into French or republishing old or forgotten texts (in ‘Découvertes/redécouvertes//Discoveries/rediscoveries’) or by generating debate and discussion about the theoretical, methodological and institutional challenges that face Francophone sociology (in Débats/Discussion).

The journal is published with the support of the Swiss Academy of Humanities and Social Sciences and the Institute of Humanities and Social Sciences (InSHS) of the French National Centre for Scientific Research (CNRS).

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

sociologies@revues.org

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via WorldCat

Directeur de la publication

Didier Vrancken

Rédacteur(s) en chef

Jean-Louis Genard

Responsable de l'édition électronique

Odile Saint-Raymond

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2006-2013

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Publication à flux continu

Année de création

2006

Date de mise en ligne

01 juillet 2007

ISSN format électronique

1992-2655

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

sociologies@revues.org

Adresse postale

SociologieS
Odile SAINT RAYMOND
Université de Toulouse Le Mirail
Maison de la recherche - Bureau D 137
5 allées Antonio-Machado
31058 Toulouse Cedex 9
France

Ville de production

Toulouse

Actualités

Nouveaux articles

Les pratiques normatives

Cet article présente une théorie pragmatiste de la normativité qui se situe au carrefour entre philosophie et sciences sociales. Cette théorie s’appuie sur la notion de pratique et se propose d’intégrer une visée de validité et d’objectivité avec un souci pour les formes empiriques au travers desquelles les ordres normatifs sont maintenus et transformés dans des contextes déterminés socio-historiquement. L’article montre pourquoi une approche pragmatiste, transdisciplinaire, est nécessaire et...

Publicité, sollicitation, intervention

Cet article interroge les apports possibles du pragmatisme à une ethnographie de la citoyenneté, à côté de l’étude classique des mobilisations collectives, du vote ou des problèmes publics. Prenant au sérieux l’idée de la démocratie comme mode de vie, l’enquête consiste à saisir la formation de la culture et de la capacité d’agir politique depuis les expériences ordinaires de la coexistence. L’attention se porte sur des actions, apparemment mineures, témoignant d’un sens politique, visant le ...

Altérités et affinités ethnographiques : réflexions autour du proche, du lointain, du dedans et du dehors 

Cet essai se penche sur les enjeux et les implications de la distinction – propre aux recherches qualitatives et aux méthodes ethnographiques – entre outsider et insider et problématise sa légitimité méthodologique et épistémologique. Dans un premier temps, l’auteur situe sa réflexion dans le contexte plus large des débats qui questionnent de façon critique et réflexive les fondements épistémologiques de l’anthropologie et contextualise la décrédibilisation et la délégitimation du statut de l...

Des publics fantomatiques

La participation citoyenne observable dans les assemblées de dispositifs d’État est régulièrement critiquée pour son faible impact sur les décisions et actions politiques. Une ethnographie attentive de ces espaces permet de saisir, au-delà de l’absence des effets positifs escomptés, une négativité propre à la « participation faible ». Appliquée à l’interaction démocratique, cette négativité tient, d’un côté, à l’engendrement de réflexes, habitudes et techniques « démophobes » chez les organis...

De The Stranger d’Alfred Schütz au cas Agnès d’Harold Garfinkel

Ce texte revient sur The Stranger d’Alfred Schütz afin d’interroger la conception de l’appartenance qui travaille cette phénoménologie sociale. Montrant l’inattention d’Alfred Schütz au problème de l’hospitalité, le texte pose également la question de la compatibilité de cette théorie sociale avec le pragmatisme. Arguant de la continuité entre Alfred Schütz et Harold Garfinkel, en soulignant l’air de famille entre l’étranger du premier et la transsexuelle Agnès du second, le texte se termine ...

L’enquête au sens pragmatiste et ses conséquences

Dans ce texte-montage, Isaac Joseph avait commencé à développer son appel à articles pour la livraison de « Raisons pratiques » consacrée à La Croyance et l’enquête (2004). On y retrouve un certain nombre de ses thèmes de prédilection : la communauté d’explorateurs, en élaborant conjointement la raison publique par l’enquête et l’expérimentation, se fait communauté de croyants ; les publics vulnérables, exposés au risque de l’imposture, de la fausse nouvelle, du canular ou de la rumeur, sont ...

Pour une sociologie pragmatiste de l’expérience publique

Au croisement de la philosophie pragmatiste et de l’ethnométhodologie, les auteurs présentent les lignes directrices d’une sociologie de l’expérience publique. Ils proposent d’observer l’organisation politique des collectivités, en étudiant les questions qu’elles se posent, la manière dont elles les problématisent et les procédures qu’elles mettent en œuvre pour les résoudre. L’application empirique de cette démarche à la question du rôle de la Suisse durant la Seconde Guerre mondiale fait ap...

Enquêter sur nos attachements. Comment hériter de William James ?

Cet article ne vise pas à faire assimiler le pragmatisme aux sciences sociales, non plus qu’à proclamer leur irréconciliable divergence : il soumet la question à l’enquête. Si un rapprochement est possible, il faut en payer le prix, celui des remises en cause qu’une telle approche exige. L’article met d’abord en évidence les conceptions les plus irréductibles du pragmatisme, en particulier l’empirisme radical et le pluralisme indéterministe de William James. Pour autant, il n’est ni possible ...

Mondes sociaux

Le concept de monde social, avant d’être thématisé par Anselm Strauss, Tamotsu Shibutani et Howard Becker, avait une longue histoire dans la sociologie de Chicago. L’objectif de ce texte est de réélaborer une perspective écologique sur les mondes sociaux en relisant certains textes de George H. Mead et en explorant son héritage dans la génération d’après 1945, d’ordinaire qualifiée de seconde école de sociologie de Chicago. Ce sont ainsi des concepts d’expérience, de monde, de communication e...

L’emprise comme expérience

Longtemps, la sociologie pragmatique a considéré qu’elle ne pouvait rien énoncer sur les jeux de pouvoir. Une de ses règles de méthode exigeait de s’en remettre aux acteurs eux-mêmes dès lors qu’ils entreprennent de dévoiler, au fil de polémiques et de procès, des figures du pouvoir ou de la domination. En s’appuyant sur de nombreux dossiers l’article montre comment infléchir l’enquête pragmatique pour appréhender autrement la critique des rapports de pouvoir, dont le degré de visibilité publ...