Lectures

Revue électronique publiant des comptes rendus de publications récentes (ouvrages, numéros de revues) en sciences sociales

A webjournal publishing reviews of recent publications (books, journal issues) in the humanities and social sciences

Accéder au site
Lectures

Lectures est une revue électronique créée par Liens Socio, le portail francophone des sciences sociales, et diffusée par Revues.org. Sa vocation est d’offrir un panorama aussi complet que possible de l’actualité des sciences sociales, à travers la publication de comptes rendus des publications les plus récentes : livres, numéros de revues, films, documentaires… Ces comptes rendus sont rédigés par un vaste réseau de contributeurs, spécialistes des différentes disciplines des sciences sociales. L’accès aux contenus de la revue est entièrement libre et gratuit.

Lectures is an open access electronic journal, elaborated by Liens Socio, the French social sciences website, and published by Revues.org. Its vocation is to offer an thorough panorama of the latest developments in social sciences, by publishing reviews of the latest publications: essays, journal issues, films, documentaries… These reviews are written by a wide network of contributors, who are all specialists of the different disciplines composing the social sciences. Access to the journal contents is free.

En savoir plus

Services

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

lectures@revues.org

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Pierre Mercklé

Rédacteur(s) en chef

Frédérique Giraud, Afifa Zenati

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2005-2017

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Publication à flux continu

Année de création

2005

Date de mise en ligne

16 mai 2011

ISSN format électronique

2116-5289

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation par le comité éditorial

Délai moyen entre soumission et publication

1 semaines

Coordonnées

Courriel

lectures@revues.org

Adresse postale

Lectures
ENS Lettres et Sciences Humaines
15 parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon cedex 07
France

Ville de production

Lyon

Actualités

Nouveaux articles

Christophe Capuano, Florence Weber (dir.), « Handicap et dépendance. Perspectives historiennes », Revue d'histoire de la protection sociale, n° 8, décembre 2015.

Quelles réalités se cachent derrière la notion de dépendance ? Les prises en charge sont-elles différentes entre une personne handicapée et une personne dépendante ? Comment les conceptions successives de l’infirmité et de l’invalidité ont-elles été construites en France et à l’étranger ? L’apport de ce numéro constitué principalement d’un dossier thématique intégrant sept articles dont deux « positions » tient dans la volonté des auteurs de démontrer la complexité des processus de constructi...

Jocelyn Lachance, Yann Leroux et Sophie Limare, Selfies d’ados

L’ouvrage propose trois analyses contrastées, mais bien intégrées, de la pratique du selfie par les adolescents, défini comme « un autoportrait numérique, généralement réalisé avec un téléphone intelligent et publié sur les réseaux sociaux » (p. 1). Les analyses proposées sont l’œuvre d’une théoricienne de l’esthétique (« Le selfie au regard de l’art occidental »), d’un psychologue qui s’intéresse au rapport des jeunes au monde numérique (« Psychologie des selfies ») et d’un socioanthropologu...

Philipp Ther, Europe since 1989. A history

Traduit de l’allemand (première édition en 2014), cet ouvrage constitue une réflexion sur l’impact des politiques néo-libérales mises en place, au cours des vingt-cinq dernières années, notamment en Europe de l’Est et du Sud-Est. Plutôt que de décrire précisément le contenu de ces mesures (dérégulation financière, ouverture des marchés, privatisation, libéralisation des systèmes éducatifs, de santé et de protection sociale), l’ambition de l’auteur est de rendre compte de leurs conséquences. C...

David M. Halperin et Trevor Hoppe (dir.), The War on Sex

C’est un livre ardu que ses vingt-deux contributeurs proposent ici, tant par son sujet que par son style. Derrière un titre sulfureux se cache en effet une série d’études suivies sur les logiques de la criminalisation de la sexualité depuis le milieu du XXe siècle, en particulier aux États-Unis. L’approche y est critique en deux sens : parce qu’elle étudie de près les discours officiels, médiatiques, politiques ou académiques, et parce qu’elle en remet en question les conclusions comme les pr...

Maurice Godelier, Suivre Jésus et faire du Business. Une petite société tribale dans la mondialisation

Depuis son grand livre de 1982, désormais classique, Maurice Godelier, qui a consacré sa vie au développement de l’anthropologie à travers une œuvre prolifique, n’avait pas écrit d’autres ouvrages exclusivement sur les Baruya. En nous offrant un second volume sur cette petite société tribale de Nouvelle-Guinée, « découverte » en 1951 et dont il fut le premier anthropologue en 1967, l’auteur place cette fois son récit sous le signe d’un double défi : analyser les impacts de la colonisation et ...

Vincent-Arnaud Chappe, Mireille Eberhard et Cécile Guillaume, « La fabrique des discriminations », Terrains & travaux, n° 29, 2016

La revue Terrains & Travaux consacre un numéro spécial à « la fabrique des discriminations », s’inscrivant dans une thématique montante des sciences humaines qui, jusqu’à récemment, a été davantage abordée par le droit que par la sociologie. Les questions relatives au sexisme, au racisme ou à l’homophobie ont jusqu’ici été traitées de manière segmentée, tout comme les théâtres de discriminations tels que le travail, l’école ou l’espace public ont été le plus souvent abordés de façon indépenda...

Bénédicte Michalon, Tristan Bruslé (dir), « Enfermement et catégorisations », Critique internationale, n° 72, 2016

Ce numéro « Thema » de la revue Critique internationale consacre, dans un dossier intitulé « Enfermement et catégorisations », quatre contributions basées sur l’étude de terrains précis et d’« ethnographies fines » à la question des « processus de classement des personnes à l’œuvre dans les institutions de réclusion ». Dans une introduction riche et dûment documentée, « L’ethnicité, la religion et le genre dans les institutions d’enfermement : processus et effets de catégorisation », Bénédict...

Bruno Karsenti, L’Allemagne au-dessus de tout. Commentaire à vive voix

Émile Durkheim (1858-1917), sociologue français considéré comme l’un des pères fondateurs de la sociologie moderne, connaît une période de patriotisme actif durant la Grande Guerre. Engagé sur le plan de la culture et des idées, il place sa réflexion socio-politique au service d’une dénonciation farouche de l’Allemagne et de son idéologie pangermaniste : de là découle un « texte maudit » (p. 8) souvent évincé des anthologies du sociologue et intitulé L’Allemagne au-dessus de tout. Sur un ton ...

Or Rosenboim, The Emergence of Globalism. Visions of World Order in Britain and the United States, 1939-1950.

La question de la gestion collective des problèmes internationaux invite souvent l’observateur à la déception, voire au cynisme. En dépit de décennies d’analyses démontrant l’« interdépendance complexe » prévalant au sein du système international, les responsables politiques comme les électeurs ont montré peu d’appétence pour un renforcement des organisations et des politiques internationales, malgré la nécessité posée par les enjeux globaux tels que la violence extrémiste, les inégalités éco...

Stéphanie Dechézelle, Maurice Olive (dir.), « Mouvements d'occupation », Politix, vol. 30, n° 117

Du Mouvement des Indignés à Nuit Debout, en passant par les « Printemps Arabes », le mouvement Occupy initié au parc Zuccotti de New York ou la défense de la place Taksim et du parc Gezi à Istanbul, l’occupation pacifique de places publiques représente sans conteste un élément dominant du répertoire d’action collective militant des années 2010. Pour autant, il convient de ne pas exagérer la nouveauté de telles mobilisations ou d'y voir, comme certain-e-s, la marque d’une nouvelle ère radicale...