Criminocorpus, revue hypermédia

Publication de travaux sur l'histoire de la justice, des crimes et des peines

A publication dedicated to the study of justice, crimes and punishments

Accéder au site
Criminocorpus, revue hypermédia

Criminocorpus, revue hypermédia rassemble des articles sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Cette nouvelle publication vise à pérenniser l’expérience de publication réalisée depuis 2005 sur le portail Criminocorpus sous la forme de dossiers thématiques.

Criminocorpus, revue hypermédia brings together articles about the history of justice, crimes and sentencing, and aims, through its thematic issues, to perpetuate the experience of article production, since 2005, on the Criminocorpus platform.

Éditeur

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès

Open access Freemium

Newsletter

S'abonner

RSS

S'abonner

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Marc Renneville

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2005-2015

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Publication à flux continu

Année de création

2005

Date de mise en ligne

06 mai 2010

ISSN format électronique

2108-6907

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai entre soumission et publication

8 semaines

Coordonnées

Adresse postale

Criminocorpus, revue hypermédia
CLAMOR - CNRS UMS 3726
CS n°71345
190-198 avenue de France
75648 Paris Cedex 13
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveaux articles

Devenir porte-parole durant l’ère des révolutions : le lent et (parfois) difficile parcours des avocats du Québec colonial

Cet article fait ressortir la dimension politique de l’histoire de la profession d’avocat dans le Québec d’avant 1840. La société coloniale qui s’établit au XVIIe siècle sur les rives du fleuve Saint-Laurent connaît une trajectoire marquée par un changement de métropoles (1763) et une effervescence révolutionnaire dont les Rébellions de 1837-1838 constituent l’aboutissement le plus évident. C’est dans ce contexte parfois mouvementé que le regard se porte tout particulièrement sur l’avocat com...

Barreau traditionnaliste contre barreau d’affaires : Le barreau de Bruxelles face la question des avocats-administrateurs de sociétés (1880-1925)

La profession d’avocat se structure autour d’une identité collective spécifique. Cette identité est défendue, au cours de la seconde moitié du XIXe siècle, par un groupe d’avocats particulièrement dynamique, porteur de valeurs dites « traditionnelles ». Elle s’appuie essentiellement sur le corpus déontologique hérité de l’époque napoléonienne. Le développement économique et industriel entraîne une croissance très importante des sociétés commerciales. Forts de leur compétence juridique, les av...

Le nécrophile, pervers insaisissable (France, XIXe siècle)

À l’été 1849, le Conseil de Guerre de Paris condamne François Bertrand, « le vampire du Montparnasse », à un an de prison pour violation de sépulture. Rapidement, la médecine s’empare du cas exceptionnel de ce jeune militaire qui se rendait la nuit dans les cimetières pour exhumer, mutiler et s’adonner à des actes sexuels sur des cadavres. Cette affaire inaugurale sert de matrice à l’élaboration des discours sur la nécrophilie et à l’invention de la figure d’un pervers nouveau. Dans les décen...

Sujets déviants, sujets pervers. Pathologie mentale, sexualité et expérience de l'autre : Présentation

Les sujets déviants ou pervers sont ceux qui, par leur conduite ou leur apparence, ne s'adaptent pas à ce que la société dans laquelle ils évoluent considère comme normal, comme adéquat. Ils sont donc des « anormaux », des « autres ». Par l'expérience qu'ils ont de leur propre subjectivité, de leur désir, de leur corps, de leur vie, ce sont des sujets ; mais ils sont souvent aussi l'objet d'un savoir scientifique et d'un processus de pathologisation mis en œuvre par un savoir scientifique. Tr...

Les limites de l’acceptable : petites et grandes « perversions »

Cet article retrace l’histoire d’un partage central pour la conceptualisation et l’expérience de la sexualité dans les sociétés individualistes et libérales-démocratiques contemporaines : le partage entre les « petites » et les « grandes » perversions, qui dessine la limite de l’acceptable sexuel. Je mobiliserai à cette fin l’histoire de la catégorie de « perversion sexuelle » dans les sciences médico-psychologiques et humaines depuis le xixe siècle jusqu’au DSM-5 (2013), et ses relations a...

Denis Langlois, Pour en finir avec l’affaire Seznec, Paris, Éditions la Différence, 2015, 376 p.

Affaire criminelle considérée par beaucoup comme la plus importante du XXe siècle, devenue symbole de l’erreur judiciaire, l’affaire Seznec a suscité plus que toute autre des investigations, des enquêtes, des commentaires, des positions, des fictions sur une durée qui approche désormais la centaine d’années. Rappelons que l’affaire a débuté en juin 1923 avec la disparition de Pierre Quémeneur, conseiller général du Finistère, alors qu’il voyageait en Cadillac avec Guillaume Seznec. Partis de ...

« Mon compte-rendu n’est que la défense continuée » : étude et analyse des écrits du for privé d’avocats de part et d’autre de la Révolution française à travers l’exemple des Mémoires de Dupin aîné

Longtemps étudiés sous l’angle des sources institutionnelles, les avocats, comme la plupart des groupes socio-professionnels, ont rarement bénéficié de travaux exploitant leurs productions écrites plus personnelles, voire intimes. Ces textes, désormais désignés par l’expression « écrits du for privé », sont analysés pour enrichir l’histoire des avocats à une période déterminante de la constitution et de la structuration de leur groupe autour du barreau français, de part et d’autre de la Révol...

Dans la peau de Marie-Jossey du Breuil : illustration de la défense littéraire de l’avocat au début du XVIIIe siècle

Marie du Breuil est une femme accusée au début du XVIIIe siècle du crime de bigamie devant le Parlement de Paris. À travers l’étude d’un factum consacré à sa défense, cet article cherche à mettre en lumière la spécificité stylistique du factum, notamment l’usage par l’avocat écrivain de la première personne du singulier comme si elle prenait directement la parole. Il s’accompagne du texte original du factum.

...

John Barzman, Jean-Pierre Castelain (dir.), Jules Durand, Un crime social et judiciaire

Cet ouvrage est un livre très original regroupant de nombreuses études pluridisciplinaires produites dans le cadre de deux journées d’étude consacrées à Jules Durand en novembre 2013. Ces contributions portent évidemment sur l’affaire impliquant ce syndicaliste mais aussi sur les traces qu’elle a laissées dans les mémoires et plus généralement sur le contexte socio-économique au Havre où elle se déroule au début du XXe siècle.

Jules Durand, né en 1880 au Havre, est un syndicaliste révol...

Jean-Claude Farcy, Histoire de la justice en France de 1789 à nos jours

Désormais considérée comme une discipline à part entière, l’histoire de la justice mérite aujourd’hui la reconnaissance que la communauté scientifique lui accorde. On n’insistera jamais assez, dans l’émergence de ce champ de recherche, sur l’action pionnière que quelques auteurs ont menée sur ce terrain où la cohabitation entre juristes et historiens est harmonieuse. Pour avoir été l’initiateur d’une magistrale Bibliographie d’histoire de la justice française (1789-1811), commencée dès 1990, ...