Catalogue des publications

Criminocorpus, revue hypermédia

Publication de travaux sur l'histoire de la justice, des crimes et des peines

A publication dedicated to the study of justice, crimes and punishments

Accéder au site

Criminocorpus, revue hypermédia

Criminocorpus, revue hypermédia rassemble des articles sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Cette nouvelle publication vise à pérenniser l’expérience de publication réalisée depuis 2005 sur le portail Criminocorpus sous la forme de dossiers thématiques.

Criminocorpus, revue hypermédia brings together articles about the history of justice, crimes and sentencing, and aims, through its thematic issues, to perpetuate the experience of article production, since 2005, on the Criminocorpus platform.

Responsable(s)
Marc Renneville
URL sur Revues.org
http://criminocorpus.revues.org
Blog de la revue
Criminocorpus, le blog
Catégories francophones
Criminologie, Histoire, Approches de corpus ; enquêtes ; archives
Catégories anglophones
Criminology & Penology, History

En savoir plus

Labels

  • Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès
Open access Freemium
Newsletter
S'abonner
RSS
S'abonner

Informations bibliographiques

Directeur de la publication
Marc Renneville
Type de support
Électronique
Etat de la collection
2005-2014
Politique d'édition électronique
Publication en libre accès
Périodicité
Publication à flux continu
Année de création
2005
Date de mise en ligne
06 mai 2010
ISSN format électronique
2108-6907
Langue de la publication
Français

Coordonnées

Adresse postale
Criminocorpus, revue hypermédia
56 rue Jacob
75006 Paris
France
Ville de production
Paris

Actualités

Derniers articles

Frédéric Chauvaud et Arnaud-Dominique Houte (dir.), Au voleur ! Images et représentations du vol dans la France contemporaine

Qu’un volume sur le vol puisse être le bienvenu et même considéré comme nécessaire au vu de l’état de l’historiographie, voilà qui ne fait aucun doute. On retrouve bel et bien, en la matière, le double constat, et d’un sujet longtemps délaissé, et d’un essor récent, qui assoit la légitimité de ce type de réalisation collective. Le livre qui en résulte tient ses promesses. Doté d’un index et dépourvu ou presque de coquilles (p. 54), il est fort bien édité : ses quatre parties sont mises en pla...

Au carrefour de la construction des savoirs sur la délinquance juvénile : le centre de recherche et de formation de Vaucresson (1951-1980)

Tous les bilans de recherche en matière de déviance et de délinquance juvéniles, depuis celui publié en 1970 par Philippe Robert dans l’Année sociologique jusqu’au rapport remis en 1995 par Jean-Marie Renouard à la Mission de recherche droit et justice, soulignent le rôle central du Centre de Formation et de Recherche de l’Éducation Surveillée. Ce dernier est généralement désigné, et ce n’est pas sans signification, par sa métonymie de localisation : Vaucresson. « Le Centre de Formation et de...

Le projet pénitentiaire de Théodore Charpentier

Cet article se propose d’analyser un projet de prison, réalisé en 1838, sous la Monarchie de Juillet en France, par l’architecte parisien Théodore Charpentier (1797-1867). Participant à la quête européenne d’une prison idéale, Charpentier observe les différents modèles et propose à la société française une solution qui remplirait le programme pénitentiaire alors en vogue : surveillance, solitude, travail et amendement. L’architecte est convaincu par le régime pennsylvanien de la réclusion abs...

Richard Wetzell (ed.), Crime and Criminal Justice in Modern Germany

Cet ouvrage collectif témoigne de la richesse des travaux actuels relatifs à un thème de recherche que le coordinateur, l’historien Richard Wetzell, a nettement contribué à développer depuis son premier livre Inventing the Criminal (2000), une histoire de la criminologie allemande entre 1880 et 1945. Une quinzaine d’années plus tard, et six ans après un précédent ouvrage collectif, dirigé avec Peter Becker, offrant une approche internationale de la criminologie (y contribuaient côté français ...

Les évasions de relégués au bagne de Guyane (XIXe-XXe siècle)

Les relégués internés au pénitencier de Saint-Jean du Maroni se rebellent fréquemment, en particulier au moment de leur arrivée en Guyane. Déçus par leur sort, se pensant astreints à une simple mesure d’éloignement en Guyane, beaucoup entament alors des grèves et des refus de travail, rapidement réprimés par l’administration pénitentiaire. Puisque la revendication ne mène à rien, certains optent alors pour l’évasion, ultime viatique pour échapper au bagne et à ses travaux forcés. Comment de p...

Sainte-Anne ou la Santé ? De l'enfermement des rebelles en France au XIXe siècle. Éléments de comparaison

Le rebelle n’est qualifié ainsi que par rapport à un ordre établi, à un ensemble de lois qui le définissent comme étant opposé au pouvoir en place. A partir des années 1830, en France, le débat concernant la place à lui accorder dans la société s’intensifie. L’enfermement est une solution qui va de soi mais, à la lumière des récents progrès de la jeune science aliéniste, la prison, dans ses divers avatars, ne s’impose plus comme une évidence. De plus en plus, délinquants et criminels seront p...

Figures paradoxales d’antisociaux des années 50

Les amateurs tout comme les historiens du rock ont salué le titre « Antisocial » du second album du groupe Trust, « Répression », diffusé en 1980, au terme du septennat de Valéry Giscard d’Estaing. Une chanson qui sonnait le glas des Trente glorieuses, selon un critique averti. Ce pamphlet violent et énergique s’en prenait aux normes sociales, aux côtés d’autres morceaux qui faisaient clairement allusion au gangster Jacques Mesrine, décédé un an auparavant.

Lorsque l’on porte son regar...

Aliénés et rebelles : Quérulence et protestation en milieu asilaire (1910-1959)

Accoler les mots « aliénés et rebelles » peut déconcerter ou diviser selon ce que tout à chacun entend derrière l’idée de folie et de rébellion. En effet, alors que folie et maladie mentale sont associées au délire, à la démence ou à l’égarement, la rébellion s’unit à la révolte, aux attentes de revendications plurielles nourries par des actions conscientes.

Les aliénés rebelles à la psychiatrie ont cependant été nombreux, plus encore à la 3e section de l’asile de Villejuif qui, en rais...

Les rebelles aux prises avec les normes juridiques et les pratiques judiciaires

Photographie extraite de l'ouvrage de Jacques Delarue et Robert Giraud, Les Tatouages du “milieu”, Paris, 1950.

Image 10000201000001D0000002B9E6616D0F.png

Collection Philippe Zoummeroff/Bibliothèque Criminocorpus

C’était une évidence. Les chercheurs associés à l’aventure éditoriale de Criminocorpus se devaient d’être présents aux Rendez-vous de l’Histoire à Blois en 2014 et d’offrir dans la revue du site un dossier sur ce thème. Michelle Perrot préside cette édition. Elle impulsa nos recherches, fut la directrice de...

Accompagner l’État ou le contester ? Le mouvement « Critique du droit » en France. Des juristes en rébellion

Le mouvement « Critique du Droit » émerge dans les années 70 et  va réunir des juristes et politologues français (à Lyon, Montpellier, Nice, Saint-Étienne, Toulouse et Paris) qui, en se référant principalement au marxisme, veulent définir un projet scientifique et pédagogique en rupture avec les recherches et enseignements en cours dans les facultés de droit.

Le mouvement « Critique du Droit » a mis l’accent sur la nécessité de repenser le Droit aussi bien dans sa dimension théorique q...



Ressources électroniques et communication scientifique