Catalogue des publications

Criminocorpus, revue hypermédia

Publication de travaux sur l'histoire de la justice, des crimes et des peines

A publication dedicated to the study of justice, crimes and punishments

Accéder au site

Criminocorpus, revue hypermédia

Criminocorpus, revue hypermédia rassemble des articles sur l’histoire de la justice, des crimes et des peines. Cette nouvelle publication vise à pérenniser l’expérience de publication réalisée depuis 2005 sur le portail Criminocorpus sous la forme de dossiers thématiques.

Criminocorpus, revue hypermédia brings together articles about the history of justice, crimes and sentencing, and aims, through its thematic issues, to perpetuate the experience of article production, since 2005, on the Criminocorpus platform.

Responsable(s)
Marc Renneville
URL sur Revues.org
http://criminocorpus.revues.org
Blog de la revue
Criminocorpus, le blog
Catégories francophones
Criminologie, Histoire, Approches de corpus ; enquêtes ; archives
Catégories anglophones
Criminology & Penology, History

En savoir plus

Labels

  • Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès
Open access Freemium
Newsletter
S'abonner
RSS
S'abonner

Informations bibliographiques

Directeur de la publication
Marc Renneville
Type de support
Électronique
Etat de la collection
2005-2013
Politique d'édition électronique
Publication en libre accès
Périodicité
Publication à flux continu
Année de création
2005
Date de mise en ligne sur Revues.org
06 mai 2010
ISSN format électronique
2108-6907
Langue de la publication
Français

Coordonnées

Adresse postale
Criminocorpus, revue hypermédia
56 rue Jacob
75006 Paris
France
Ville de production
Paris

Actualités

Derniers articles

Les chanteuses à la barre

Naples s’impose au XVIIIe siècle comme la capitale incontestée de l’opéra. Qu’elles se produisent dans les opéras bouffes ou dans les opéras sérieux, les chanteuses engagées dans les différents théâtres publics de la ville jouent un rôle essentiel dans la confirmation de cette suprématie. Pourtant elles demeurent encore nettement stigmatisées dans l’imaginaire social qui les considère au mieux comme capricieuses ou qui les disqualifie au pire comme de scandaleuses tentatrices attentant au bon...

La Sûreté lyonnaise dans le système policier français (début XIXe-début XXe siècle)

Le premier XIXe siècle voit la mise en place de services de sûreté dans la plupart des agglomérations françaises, à commencer par Paris et Lyon. Ces groupes de police spécialement tournés vers la recherche des criminels, reposent sur des bases communes, à savoir une relation étroite avec le milieu, une grande liberté d’action ou encore la constitution d’une mémoire censée permettre une appréhension plus efficace des malfaiteurs. Les Sûretés des deux premières villes de France se distinguent t...

Les meurtres commis par des enfants en France au XIXe siècle : une étude sociale

Le 12 février 1992, deux garçons de dix ans enlevaient, torturaient puis assassinaient James Patrick Bulger, âgé de deux ans, à Bootle, près de Liverpool. Ces deux garçons, Robert Thompson et Jon Venables, rappelaient à l'opinion publique mondiale que les enfants tuent. Entre 1825 et 1914, vingt-six cas de meurtres et tentatives de meurtre commis par des individus de quatorze ans et moins sont recensés dans les tables de la Gazette des Tribunaux. En étudiant ceux des dossiers de procédure qui...

La République « embastillée » et « déportée » au fort du Portalet. Errances d’une justice politique ordinaire en temps d’exception (1940-1942)

La question de la « responsabilité politique » des ministres et des plus hauts représentants de l’État est, en France, un serpent de mer qui refait surface dès qu’une crise majeure ébranle la communauté nationale. Pour l’aborder aussi sereinement que possible, le législateur a prévu, dès la Révolution, une juridiction d’exception très originale. De toutes les juridictions politiques, elle est celle qui se rapproche le plus de la légalité ordinaire. Le régime de l’État français s’inscrit d’emb...

Internement, emprisonnement et guerre d’indépendance algérienne en métropole : l’exemple du camp de Thol (1958-1965)

Photographie aérienne du camp de Thol

Image 100000000000026D000001BC5CA80983.jpg

Archives du Cabinet du Préfet de l’Ain, AD de l’Ain, 777W13

Le camp de Thol offre l'avantage d'illustrer les étapes successives de l'enfermement utilisé comme un moyen de répression contre les nationalistes algériens puis contre les activistes de l'OAS pendant et après la guerre d'indépendance algérienne.
À la fin de l'année 1958, ce camp militaire localisé dans l’Ain a en effet été transformé en Centre d'Assignation à Résidence Surveill...

Un ado condamné à mort en 1975. L'affaire Bruno T. au milieu des années soixante-dix

Ces dernières années, l’ordonnance de 1945 qui organise depuis plus d’un demi-siècle la justice des mineurs, coupables de délits et de crimes, a encore été remise en cause. Les principes d’atténuation de la responsabilité et des peines ont été contestés. Des voix se sont fait entendre pour abaisser les âges en deçà desquels les jeunes étaient déclarés irresponsables. Le primat de l’éducatif sur le répressif, fondement essentiel de l’Éducation surveillée, puis de la Protection judiciaire de la...

Contrebandiers de monnaie et autorités locales sur les côtes basques au début du XVIIe siècle

Les contrebandiers de monnaie ont joué un rôle important sur les littoraux basques au début du XVIIe siècle. La sortie illégale de monnaie hors de Castille à travers les provinces de Biscaye et de Guipuzcoa et l’entrée en fraude de faux billons provenant de France, tant par le passage d’Irun que par les ports basques, constituèrent leurs principales activités, favorisées par les statuts fiscaux locaux. La répression de ce commerce illicite mit en concurrence les autorités locales et les commi...

Résistances en prison

L’organisation collective des prisonniers politiques pendant la Seconde Guerre est-elle de nature résistante ou consiste t-elle en une simple subversion des règles imposées par le système prison ? Si on reprend la définition de François Bédarida, la Résistance est « l’action clandestine menée au nom de la liberté de la nation et de la dignité humaine par des personnes volontaires, s’organisant pour lutter contre la domination de leur pays par un régime nazi ou fasciste ou allié ». Il dénonce ...

Belle-Île-en-Mer, prison politique après la Commune (1871-1880)

Nous citons en préambule de notre communication au colloque sur le maintien de l’ordre de 1983, une réflexion désabusée de Blanqui : « Le rendez-vous général est à Belle-Île », constatation qui justifiait l’objet même de notre étude : la prison politique de Belle-Île-en-Mer de 1948 à 1858. En conclusion, nous avancions l’hypothèse d’une modification spatiale de l’enfermement à la fin du Second Empire : l’obligation de transporter dans les colonies ceux que ni la justice ni la police n’étaient...

Jean-Lucien Sanchez, À perpétuité. Relégués au bagne de Guyane

Cet ouvrage, issu d'une thèse de doctorat, retrace l'histoire d'un pan entier de ce que nous appelons le bagne. Ce terme, devenu générique, recouvre en réalité trois types distincts de châtiments: la transportation, la déportation et la relégation. C'est ce dernier volet qui est ici étudié par Jean-Lucien Sanchez.
Grâce à son minutieux et vaste travail de recherche, l'auteur nous restitue avec exactitude l'histoire de cette peine, dite accessoire sous prétexte qu'elle n'était pas prononcée com...



Ressources électroniques et communication scientifique