ILCEA

Revue de l’Institut des langues et cultures d'Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie

Revue traitant des littératures, cultures et langues des aires anglo-saxonne, germanique, slave, espagnole et hispano-américaine

A journal dedicated to Anglo-Saxon, German, Slavic, Hispanic and Hispanic-American literatures, cultures and languages

Revista sobre literaturas, culturas e idiomas de las áreas anglosajona, germánica, eslava, española e hispanoamericana

Accéder au site
ILCEA

ILCEA est la revue portée par l’Institut des Langues et des Cultures d’Europe, Amérique, Afrique, Asie et Australie (ILCEA4), équipe d’accueil qui réunit à l’université Stendhal-Grenoble 3 des hispanistes, slavistes, germanistes, anglicistes et des spécialistes des langues de spécialité et de la traduction. Désireux d’approfondir des coopérations depuis longtemps actives, les chercheurs de ces disciplines souhaitent, grâce à la mise en ligne, proposer leurs travaux à un public plus large. ILCEA se réclame d’une conception moderne des humanités et s’intéresse à tous les aspects des cultures, à l’histoire et à l’actualité des pays et des aires politiques et culturelles, aux genres et aux formes ainsi qu'au passage d’une langue ou d’un lexique à l’autre.

ILCEA is the journal of the Institut des Langues et des Cultures d’Europe Amérique, Afrique, Asie et Australie (ILCEA4), at the Université Stendhal-Grenoble 3, an institute composed of specialists in Latin-American, Slavic, Germanic, and Anglo-Saxon cultures, languages and translation. The journal was founded by the institute’s researchers who were eager to provide a platform to explore their long-existing collaborations yet further. Through web publication they hope to bring their work to a broader readership. ILCEA has a modern conception of the humanities and is interested in all aspects of the cultures, histories and current affairs of countries. It also focuses on the politics, culture, genres and form as well as the transition from one language or vocabulary to another.

Éditeur

Ellug / Éditions littéraires et linguistiques de l’université de Grenoble

Fondées en 1978 sous la présidence de Jean-Hervé Donnard et à l’initiative de Jean Sgard, les Publications de l’université des langues et lettres de Grenoble, devenues plus tard les Ellug – Éditions littéraires et linguistiques de Grenoble, sont une véritable structure éditoriale reposant sur une politique rigoureuse : évaluation des ouvrages par deux experts, réunions d’un comité pluridisciplinaire, constitution de collections autour de champs de publication originaux et identifiables, choix de publier une majorité de textes proposés par des auteurs extérieurs à l’université, révision des textes par des correcteurs professionnels, travail de fabrication soigné. La qualité éditoriale et scientifique est reconnue au sein du public universitaire français et même au-delà des frontières.

En savoir plus

Services

Politique d'accès

Open access

RSS

S'abonner

Contact

ellug@u-grenoble3.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Michel Lafon

Responsable de l'édition électronique

Héléna Bertrand

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2009-2016

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Quadrimestrielle

Année de création

1999

Date de mise en ligne

29 avril 2009

ISSN format électronique

2101-0609

ISSN format papier

1639-6073

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

ellug@u-grenoble3.fr

Adresse postale

ILCEA
ELLUG
Université Stendhal
BP 25
38040 Grenoble cedex 9
France

Ville de production

Grenoble

Actualités

Nouveau numéro

25 | 2016 – De la bibliothèque intérieure à la bibliothèque collective : livres et lectures en Espagne (XVIe-XXIe siècles)

ISBN 978-2-84310-322-3

Ce vingt-cinquième numéro de la revue ILCEA est consacré à l’étude des bibliothèques dans le monde hispanique, de l’époque classique à nos jours. Faisant dialoguer une approche historique (histoire du livre et des bibliothèques, histoire culturelle) et une approche littéraire, il envisage la bibliothèque en tant que « dispositif général de la culture où se joue l’interface de ses lieux d’expression et de conservation, de ses expériences intimes, et de ses trésors communs », selon la belle formule de Stéphane Lojkine, inspirée par Pierre Bayard. Nous espérons qu’il pourra constituer une « bibliothèque virtuelle », un espace écrit de discussion des livres avec d’autres chercheurs et point de rencontre de leurs bibliothèques intérieures.