Développement durable et territoires

Économie, géographie, politique, droit, sociologie

Revue interdisciplinaire, proposant une approche évaluatrice du développement durable à partir de la question territoriale

A multidisciplinary journal focusing on sustainable development from a territorial angle

Desarrollo Sostenible y Territorios: revista científica interdisciplinaria, se propone un acercamiento evaluador del desarrollo sostenible a partir de la cuestión territorial

Accéder au site
Développement durable et territoires

Développement durable et territoires offre une approche interdisciplinaire du développement durable à l’échelle du territoire. En proposant une conception élargie de la notion d’environnement, la revue entend contribuer à la réflexion sur les formes et les finalités des logiques du développement dans nos sociétés contemporaines. Elle est une émanation du réseau « Développement durable et territoires fragiles ». Le réseau réunit une vingtaine de chercheurs en sciences humaines et sociales, issus des différentes universités de la région Nord-Pas-de-Calais.

Développement durable et territoires offers an interdisciplinary approach to sustainable development on the territorial scale. Through its broad conception of the notion of the environment, the journal contributes to research into the logics of development in contemporary societies, its forms and aims. The journal is the mouthpiece of the “Développement durable et territoires fragiles” network. The network brings together some twenty or so researchers in the humanities and social sciences, from the various universities in the Nord-Pas-de-Calais region of France.

Éditeur

Association DD&T

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Politique d'accès

Open access

Newsletter

S'abonner

RSS

S'abonner

Contact

opetitfr@yahoo.fr

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Olivier Petit

Rédacteur(s) en chef

Hélène Melin

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2002-2016

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Publication à flux continu

Année de création

2002

Date de mise en ligne

18 novembre 2005

ISSN format électronique

1772-9971

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

58 semaines

Coordonnées

Courriel

opetitfr@yahoo.fr

Adresse postale

Développement durable et territoires
Faculté de sciences économiques et sociales
Centre Lillois d’Etudes et de Recherches Sociologiques et Economiques
Université de Lille 1
59655 Villeneuve d'Ascq
France

Ville de production

Villeneuve d'Ascq

Actualités

Nouveaux articles

Du carbon lock-in au nuclear lock-in : les verrous spatiaux aux changements de politique nucléaire en Suède

De multiples recherches en géographie des énergies ont montré que les difficultés qu’éprouvaient les sociétés modernes à se défaire de leur consommation d’hydrocarbures relevaient de l’existence de verrous spatiaux freinant les changements. Cet article propose d’interroger la pertinence de cette approche pour analyser la continuité des politiques électronucléaires en s’appuyant sur le cas de la Suède. En décryptant les discours pronucléaires, nos recherches soulignent que la pérennité de l’én...

Étudier la perception des services écosystémiques pour appréhender le capital environnemental d’un territoire et ses enjeux de développement, le cas de la péninsule de Karaburun en Turquie

Ce texte illustre l’intérêt de développer un cadre écosystémique en lien avec la notion de capital environnemental dans un cadre opérationnel de développement territorial. Une étude sur la perception des services écosystémiques dans la péninsule de Karaburun, Turquie, est menée auprès de 95 acteurs locaux : agriculteurs, commerçants, touristes, habitants, associations, coopératives et municipalité. Elle permet de relier la notion de capital environnemental à celle de développement territorial...

De l’eau source à l’eau ressource : production d’un capital environnemental ou d’un commun. L’exemple de l’eau domestique au Pharak (Népal)

Cet article s’intéresse aux modalités de production de la ressource « eau domestique », soit l’eau du quotidien et de la maison, destinée à satisfaire les besoins domestiques (cuisiner, boire, laver et se laver) au Pharak (Népal). Cette eau est indispensable au développement des très nombreuses structures d’accueil touristique. Le but, au-delà de l’étude de cas, est d’une part de confronter la question de la production d’une ressource (passage d’une eau source à une eau ressource selon la ter...

Vers la construction d’un capital environnemental par la lutte contre un projet d’aménagement ? Le barrage de Loyettes (Rhône-Alpes)

Le barrage de Loyettes, prévu sur le Haut-Rhône, est l’un des premiers projets d’ouvrage hydro-électrique annulés en France ; bloqué dès l’enquête publique en 1982, il a été définitivement abandonné en 1990. L’étude de la controverse autour de ce projet se fonde sur des entretiens réalisés 30 ans plus tard (n =17) et des documents issus d’archives municipales, régionales, nationales et privées. Cet article montre comment la complexification progressive du jeu de valeurs et le désinvestissemen...

Gouvernement des communs environnementaux et circulation des inégalités dans le village de Sarmoli (Kumaon, Uttarakhand, Himalaya indien)

Cet article analyse la reconfiguration du comité de gestion du commun forestier villageois de Sarmoli. Par le prisme du capital environnemental, il montre comment un comité de gestion « informel » s’est organisé face à une situation de crise de la gestion officielle. Cette nouvelle configuration a changé le mode d’expression politique et a restreint l’échelle de prise de décisions. En agissant uniquement sur une inégalité sociale de genre, elle a occulté la structure des pouvoirs locaux. En c...

Eau : le rôle méconnu de Michel Rocard

Michel Rocard n’était pas spécialiste de l’eau, mais il a joué un rôle assez important en faveur de sa gestion : en protégeant les agences de l’eau dans un rapport d’inspection des finances qui devait les condamner, puis comme Premier ministre, en soutenant la loi qui a fait de l’eau un patrimoine commun, et enfin, dans la dernière partie de sa vie, en intervenant aux forums mondiaux de l’eau. Dommage qu’il n’ait pas pu connaître les travaux d’Elinor Ostrom dès les années 1990.

Bernard Hubert, Nicole Mathieu (dir.), 2016, Interdisciplinarités entre Natures et Sociétés, Bruxelles, Peter Lang, coll. Ecopolis, 396 pages.

Image 1000000000000155000001F3469CC744.jpg

L’ouvrage dirigé par B. Hubert et N. Mathieu, Interdisciplinarités entre Natures et Sociétés, rassemble les réflexions et débats ayant eu cours lors du colloque organisé du 30 septembre au 5 octobre 2013 à Cerisy pour faire le bilan des 20 années de la revue Natures Sciences Sociétés (NSS). Depuis les années 1970, l’interdisciplinarité est une méthode de recherche impliquant sciences naturelles et sciences sociales pour comprendre les phénomènes résultant à la fois de processus nature...

La taxe carbone dans une économie d’inspiration keynésienne

L’objet de cet article est d’analyser les effets conjoncturels d’une politique climatique de taxation des émissions polluantes, ainsi que son impact sur l’efficacité des politiques de relance dans le cadre d’analyse d’une économie d’inspiration keynésienne. Les contributions empiriques et théoriques actuelles estiment qu’une taxation a le plus souvent un impact récessif. Par ailleurs, ces travaux montrent que l’efficacité des politiques publiques est entravée par l’exercice de la politique cl...

Pour des relations apaisées entre les sociétés humaines et la Nature : la voie humaniste des Parcs Naturels Régionaux

Depuis 50 ans les parcs naturels montrent dans la diversité de leurs territoires que la protection du patrimoine naturel est conciliable avec le développement des activités humaines. Face à l'urgence des défis environnementaux ils appellent à un nouvel humanisme des relations « Homme-Nature » et s'engagent à des transitions climatiques et écologiques sans précédents pour mieux vivre ensemble sur chaque parcelle de notre planète terre.

« Le Creusot n’a pas d’eau ». Tensions entre développement économique et capital environnemental sur le temps long

La notion de capital environnemental est pertinente pour analyser la gestion de la ressource en eau sur le territoire des villes du Creusot, Montceau-les-Mines et les communes rurales périphériques. Je distingue trois moments d’agencement socio-naturel et technique autour de l’eau. Au xixe, l’eau manque pour les hauts fourneaux du Creusot et les ingénieurs conçoivent des projets d’acheminement de l’eau pour industrie et habitants. Eau potable et eau industrielle sont alors mêlées. En 1970, de...