Catalogue des publications

L’Année du Maghreb

Revue ayant pour vocation d’analyser l’actualité maghrébine durant une année de référence

The journal is to analyse Maghrebi current affairs over the preceding year

Accéder au site

L’Année du Maghreb

L’Année du Maghreb, réalisée par l’Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM), succède à L’Annuaire de l’Afrique du Nord. Comme son prédécesseur, L’Année du Maghreb a pour vocation première d’analyser l’actualité maghrébine durant une année de référence. On y trouve les rubriques classiques par pays, comprenant les chroniques politiques et leurs annexes, un ou plusieurs « Gros Plans » et des notes traitant de débats d’actualité. Cette approche nationale est complétée par des rubriques thématiques et transversales traitant de questions culturelles, économiques et juridiques communes aux cinq pays. Elles visent à mieux rendre compte des dynamiques régionales et internationales qui travaillent le Maghreb.

L’Année du Maghreb, published by the Institut de recherches et d’études sur le monde arabe et musulman (IREMAM), succeeds the L’Annuaire de l’Afrique du Nord. Like its predecessor, the main aim of L’Année du Maghreb is to analyse Maghrebi current affairs over the preceding year. Countries are dealt with separately, and include reports and politics and annexes, one or several close-up analyses, and notes dealing with current debates. This national approach is complemented by thematic columns about related cultural, economical, and legal issues relating to the five countries. The goal is to monitor the regional and international movements that concern the Maghreb.

Responsable(s)
Frédéric Abécassis
URL sur Revues.org
http://anneemaghreb.revues.org
Catégories francophones
Espace ; société et territoire, Géographie : politique ; culture et représentation, Études du politique, Afrique du nord
Catégories anglophones
Political Science & Public Administration, Area Studies, Social Sciences; Interdisciplinary

Éditeur

CNRS Éditions

CNRS Éditions s'attache à publier le meilleur de la recherche française et européenne, qu’elle provienne des laboratoires, des universités ou des centres d’excellence. Mais cette mission essentielle auprès de la communauté savante ne se départit jamais d’un autre souci, tout aussi fondamental : transmettre l’avancée des connaissances auprès du grand public afin que la science et le savoir soient au cœur de la Cité.

Accéder au site

En savoir plus

Services

Politique d'accès
Open access Freemium
RSS
S'abonner
Contact
anneemaghreb@mmsh.univ-aix.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites
Via le Sudoc | Via WorldCat
Directeur de la publication
Ghislaine Alleaume
Rédacteur(s) en chef
Frédéric Abécassis
Responsable de l'édition électronique
Sabine Partouche
Type de support
Papier et électronique
Etat de la collection
2004-2014
Politique d'édition électronique
Publication en libre accès
Périodicité
Annuelle
Année de création
1962
Date de mise en ligne
09 juillet 2010
ISSN format électronique
2109-9405
ISSN format papier
1952-8108
Langue de la publication
Français

Coordonnées

Courriel
anneemaghreb@mmsh.univ-aix.fr
Adresse postale
L’Année du Maghreb
IREMAM
5 rue du Château de l’Horloge
BP 647
13094 Aix-en-Provence Cedex 2
France
Ville de production
Aix-en-Provence

Actualités

Dernier numéro en ligne

10 | 2014 – Dossier : Besoins d'histoire

Couverture Année du Maghreb 2014, n°10
ISBN en cours

 Aux besoins d’histoire peut-on répondre par des images ?

Nabil Saouabi interroge la peinture, l’histoire et la peinture d’histoire, un genre dont les formes se sont diffusées au Maghreb tardivement, à l’âge de la photographie. C’est à partir d’un cliché du président Zine el Abidine Ben Ali visitant Mohamed Bou Azizi sur son lit de d’hôpital, réalisé le 28 décembre 2010 et immédiatement reproduit dans la presse tunisienne, que l’artiste a développé une série d’œuvres jouant avec des images qui se sont ancrées dans la mémoire visuelle collective. 

Fabriquées, propagées, elles sont suffisamment fortes, chargées de réel, pour échapper à leurs fabricants et à leur propagateurs, et pour qu’il soit utile de les interroger. L’artiste est inscrit dans le cadre du tableau, travaillé par des images d’un passé très récent (Kadhafi) ou un peu moins récent (Bourguiba, la guerre du Viêt-Nam), et travaillant sur elles, avec en mémoire les œuvres d’un passé plus ancien (Les Ménines de Velazquez, Le Désespéré de Courbet). Interrogeant la mise en scène, proposant une mise en abyme, superposant et télescopant ces images, Saouabi invite à renouveler le regard sur le passé. 

Cette réflexion sur la place de l’artiste dans la société, et son regard sur elle, présente dans l’œuvre de Nabil Saouabi avant la révolution, a pris un nouveau développement avec cette dernière : c’est en 2011 qu’il a réalisé sa première version du Peintre et les Bâillonnés. Cette démarche se poursuit jusqu’à aujourd’hui en interrogeant l’histoire en train de se faire. En témoigne l’exposition Sleeper(s) Awake / al-Nâs Niyâm… (« Dormeur(s) réveille-toi (réveillez-vous)/Les gens sont endormis »), présentée en avril 2014 à la galerie
El Marsa, près de Tunis.



Ressources électroniques et communication scientifique