Méditerranée

Revue géographique des pays méditerranéens

Revue promouvant une approche géographique des pays du pourtour méditerranéen

A geography journal focusing on the Mediterranean area

Accéder au site
Méditerranée

La revue Méditerranée, fondée en 1960, participe au renouvellement des problématiques et des approches géographiques sur les grandes questions des sociétés humaines et de leur milieu. Elle est dédiée à l'ensemble des pays circum-méditerranéens. Elle est également une revue régionale qui publie régulièrement des mises au point sur la région Provence-Alpes-Côte d'Azur. Ouverte aux contributions internationales, elle rassemble des articles en français et en anglais.

The journal Méditerranée was founded in 1960 and aims to contribute to a renewal in geographical questioning of and approaches to the major questions of human societies and their environments. It focuses on all Mediterranean countries. It also has a regional role reporting regularly on the Provence-Alpes-Côte d’Azur area. It is open to international contributions and publishes articles in French and English.

Éditeur

Presses Universitaires de Provence

Les Presses Universitaires de Provence éditent et diffusent des ouvrages issus des travaux de recherche menés à l'Université de Provence.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Services

Politique d'accès

Barrière mobile avec accès commercial via Cairn

RSS

S'abonner

Contact

pup@univ-amu.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Charles Zaremba

Rédacteur(s) en chef

Claudine Durbiano

Responsable de l'édition électronique

Jean-Bernard Cholby

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2005-2011

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 2 ans

Périodicité

Semestrielle

Année de création

1960

Date de mise en ligne

20 janvier 2009

ISSN format électronique

1760-8538

ISSN format papier

0025-8296

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

pup@univ-amu.fr

Adresse postale

Méditerranée
Publications de l’Université de Provence
29 rue Robert Schuman
13621 Aix-en-Provence Cedex 1
France

Ville de production

Aix-en-Provence

Actualités

Nouveau numéro

121 | 2013 – Les grands incendies de forêt en Méditerranée

Couverture Méditerranée 121
ISBN 978-2-85399-934-2
A4, 120 p., couverture et intérieur en quadrichromie. Impression numérique

Les incendies de forêt sont un phénomène récurrent en milieu méditerranéen. Chaque année, des milliers d’hectares de végétation partent en fumée dans l’indifférence quasi‑générale des riverains de la Grande Bleue. Lorsque des victimes sont enregistrées ou quand les flammes viennent lécher les faubourgs des plus grandes villes, la presse se saisit de l’information avant de basculer bientôt vers d’autres faits divers. La « banalité du mal » voudrait que le problème soit entièrement géré par des techniciens de l’aménagement, appuyés par des ingénieurs forestiers.

Ce numéro de Méditerranée aborde la question des « grands » incendies par une approche géographique qui contraste avec les analyses écosystémiques ou climatologiques habituelles. La grille de lecture est volontairement anthropocentrée. Face à une urbanisation galopante, au développement de friches multiples, à une pression foncière et démographique accrue, et en dépit de la prolifération des zones de protection, les incendies apparaissent en effet comme une variable d’ajustement dans la régulation des rapports complexes entre territoires « anthropisés » et « naturels ». Ils révèlent des dysfonctionnements/déséquilibres chroniques en matière d’aménagement, de même qu’ils traduisent l’état des relations entre territoires centraux et marges « naturelles », proches ou lointaines. Indépendamment de leur emprise spatiale, les « grands » incendies sont ainsi considérés à hauteur de leur impact sur les sociétés méditerranéennes.

Forest fires are a recurring phenomenon around the Mediterranean. Each year, thousands of square miles of vegetation burn without catching the attention of unconcerned populations neighboring the Big Blue. When victims are registered or when flames lick the outskirts of some major urban area, the information may temporarily make the headlines before other boring local news soon come back. The “banality of evil” implies that the problem is solved by planning technicians and other forest engineers.

This issue of the Journal of Mediterranean Studies adopts a geographical approach of the “great” wildfires question, breaking with common analyses of ecosystems and climate change. The primary perspective is clearly anthropocentric. Beside the fast-paced urbanization, developing wastelands, heavy land and human pressure and despite the growing number of protection zones, wildfires serve as an adjustment variable regulating the complex relationship between anthropogenic and “natural” areas. They reveal chronic bugs/imbalances in land use planning and describe the state of relations between central places and “natural” margins, whatever close or far these might be. Independently from their spatial extent, wildfires shall be considered “great” relatively to their impact on Mediterranean societies.