Tracés

Revue de sciences humaines

Revue de sciences humaines et sociales étudiant les objets en contexte

A humanities and social sciences journal examining subjects in context

Accéder au site
Tracés

La revue de sciences humaines Tracés, éditée par ENS Éditions, réunit deux fois par an des auteurs issus de diverses disciplines autour d’un thème ou d’un problème commun traversant les sciences humaines. Parfois, il s’agit de rendre compte d’un débat ancien qui a pris un tour nouveau en raison de l’actualité éditoriale ou d’événements politiques. D’autres fois, l’ambition est de soumettre à une interrogation croisée une notion que les multiples traditions intellectuelles et disciplinaires abordent en ordre dispersé ou bien encore tenter des rapprochements plus spéculatifs autour d’un terme aux usages mal contrôlés. La conviction profonde de Tracés est que le dialogue interdisciplinaire est non seulement possible mais fécond.

Tracés, a journal of social science and the humanities, is published by ENS Éditions. Twice a year, Tracés brings together authors from a variety of disciplines to discuss a theme or common problem that cuts across the human sciences. Sometimes this entails reopening an old debate which has taken a new turn in light of political or editorial developments. At other times the ambition is to bring a cross-disciplinary examination to bear on a notion that a number of intellectual traditions approach in a disorderly manner. More speculatively, an attempt might be made to reconcile the ill defined applications of a given term. Tracés’ deeply held conviction is that dialogue between disciplines be not only possible but fruitful.

Éditeur

ENS Éditions

Les Éditions de l’École normale supérieure de Lyon, créées en 1993 à Fontenay-Saint-Cloud, ont pris un nouveau départ après l’installation, en 2000,  de l’École (ENS LSH) à Lyon. En 2011, fortes de l’apport des publications de l’Institut national de recherche pédagogique, elles doivent désormais relever le défi des enjeux de l’École dans toute sa diversité actuelle après la fusion des deux ENS lyonnaises et la création en son sein de l’Institut français de l’Éducation. ENS Éditions publie donc des ouvrages de toute origine, de chercheurs français ou étrangers, en harmonie avec les questionnements des centres de recherche de l’ensemble de l’École.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Services

Politique d'accès

Open access Freemium

Newsletter

S'abonner

RSS

S'abonner

Contact

redactraces@ens-lyon.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Olivier Faron

Rédacteur(s) en chef

Yaël Kreplak, Anton Perdoncin

Responsable de l'édition électronique

Édouard Gardella, Paul Costey

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2002-2016

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Semestrielle

Année de création

2002

Date de mise en ligne

25 avril 2008

ISSN format électronique

1963-1812

ISSN format papier

1763-0061

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

redactraces@ens-lyon.fr

Adresse postale

Tracés
École normale supérieure de Lyon
15 Parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon
France

Ville de production

Lyon

Actualités

Nouveau numéro

#16 | 2016 – Hors-série 2016. Traduire et introduire

Tracés hors-série 2016
ISBN 978-2-84788-837-9

Ce hors-série de Tracés repose sur l’idée que si beaucoup de travaux étrangers sont (plus ou moins) accessibles aux chercheurs français, ils ne sont pas tous également lus et discutés. Ce numéro est ainsi construit autour de la traduction et la discussion de textes de chercheurs étrangers, sélectionnés par la revue pour leur caractère emblématique de ces réceptions manquées, et répartis dans trois dossiers thématiques distincts.

Le premier est consacré aux travaux de Charles Goodwin, anthropologue linguiste américain, pionnier de l’étude de l’action située et spécialiste de l’analyse de l’interaction. Les quatre contributions rassemblées explorent plus spécifiquement les travaux récents de Goodwin sur le principe de co-opération, abordés dans une perspective interdisciplinaire (sociologie, linguistique, sémiotique et art).

Un deuxième dossier revient sur une querelle de méthodes en histoire économique, initiée par la publication en 2011 de The Poverty of Clio : Resurecting Economic History de Francesco Boldizzoni. Le dossier donne à lire son premier chapitre, traduit, qui revient sur la naissance de la cliométrie au milieu du xxe siècle, et sa discussion par des chercheurs et des chercheuses qui pratiquent l’histoire économique en France aujourd’hui.

Le troisième dossier « Biens communs, beni comuni » restitue l’originalité d’une théorie des communs, élaborée par les universitaires dans une Italie où foyers de contestations et initiatives politiques ont alimenté une conception alternative des rapports entre droit et politique. Les textes réunis ici font le point sur les transformations sociales en cours et sur la façon dont le droit tente de leur faire écho.

This special issue of Tracés originates in the idea that although the work of many foreign scholars is (more or less) accessible to French academics, it is not equally read and debated. This special issue is thus structured around the translation of original papers and chapters by foreign scholars, which have been selected by the editorial team as illustrative of a lack of adequate reception of certain works, and divided into three thematic sections.

The first section is dedicated to Charles Goodwin’s work. A professor at UCLA, Goodwin is famous as a linguist anthropologist for his pioneering research on situated action and for his studies of interaction. The four articles deal more specifically with his latest work on what is referred to as the principle of co-operation, in an interdisciplinary perspective (sociology, linguistics, semiotics and art).

A second section stages a methodological debate in economic history, prompted Francesco Boldizzoni’s 2011 book, The Poverty of Clio : Resurrecting Economic History. This section includes the French translation of the first chapter of the book about the birth of cliometrics in the middle of the twentieth century and the discussion of its thesis by French practitioners of economic history.

The third section is devoted to the commons in Italy. It demonstrates the originality of a theory of common goods elaborated by scholars in Italy where political struggles and initiatives have fuelled alternative conceptions of the relationships between law and politics. The papers collected in this section analyse current social transformations and the way the law tentatively reflects them.