ANR REPAIRS

Réparations, compensations et indemnités au titre de l'esclavage (Europe-Amérique-Afrique) (XIXe-XXIe siècle)

« Réparation », « compensation », « indemnisation », « dédommagement » sont des termes qui ont accompagné les processus d’abolition de l’esclavage et qui perdurent depuis la fin du XIXe siècle selon des cycles -sémantiques et temporels- qui sont à établir. Les réparations posent directement la question du maintien, dans les sociétés contemporaines, de rapports sociaux racialisés et hiérarchisés hérités de l’esclavage ; la mise en place – ou pas – de mesures de compensation, pour les anciens maîtres et/ou pour les anciens esclaves interroge l’effectivité de la « sortie de l’esclavage » au-delà des déclarations formelles d’abolition.

 

La mobilisation du passé sert ainsi à réclamer une nouvelle définition de la citoyenneté et à dénoncer le racisme et les discriminations. Le projet REPAIRS se fixe pour objectifs :

  1. d’analyser les mécanismes de versement de compensations par les États aux propriétaires d’esclaves dans les Amériques, l’Océan Indien et certaines colonies d’Afrique comme le Sénégal, en analysant parallèlement la demande d’indemnité faite par la France à l’Etat haïtien en 1825 ;
  2. de faire la généalogie, sur le plan national et international, des demandes de réparations formulées par des groupes, depuis 1945 jusqu’à nos jours, en insistant sur les circulations transnationales des idées et des revendications et sur la place des agences internationales dans un débat qui se pose au niveau global et local (base de données synthétique et études de cas).

“Reparation”, “Compensation”, “indemnification”, are terms which accompanied the processes of abolition of slavery and continue since the end of the 19th century, according to cycles - semantic and temporal, still to be established. Repairs project questions the racialized and hierarchical social relations which are slavery legacies, as the establishment – or not – of measures of compensation, for former masters and/or slaves ; the effectiveness of the “exit of slavery” beyond the formal declarations of abolition.

 

The mobilization of the past is thus used to claim a new definition of the citizenship and to denounce racism and discriminations.Project REPAIRS has for objectives:

  1. to analyze the mechanisms of payment of compensations by the States with the owners of slaves in Americas, the Indian Ocean and certain colonies of Africa like Senegal, by in parallel analyzing the compensation claim made by France at the Haitian State in 1825;
  2. to make the genealogy, on the national and international plan , of the requests of reparations formulated by groups, since 1945 until our days, while insisting on transnational circulations of the ideas and claims and on the place of the international agencies in a debate which arises for the total and local level (synthetic database and case studies).

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Myriam Cottias

Année de création

2017

Date de mise en ligne

09 août 2016

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

mcollain@ehess.fr

Adresse postale

ANR REPAIRS
CRPLC - CIRESC
EHESS, 105 boulevard Raspail
75006 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveaux billets