LégiPop

Cultures savantes et cultures populaires, projet MESHS-Lille Nord de France

Ce carnet est voué à accueillir les comptes rendus de travaux et billets de l'équipe réunie autour du projet structurant de la MESHS Lille-Nord de France « LégiPop ».Le projet de recherche LégiPop entend interroger les conséquences très actuelles de l’hybridation (supposée ou non) des composantes de la « culture » sur la recherche et l’enseignement de la littérature et sur la définition de son objet. Il concentrera précisément son attention sur la manière dont les processus de « légitimation » de la « culture » et des « savoirs » ont pu changer et évoluer, voire s’opposer ou se confondre avec la « vulgarisation » savante. A partir d’exemples très contemporains, il s’agira de revenir sur l’évolution des définitions du « populaire » et du « légitime » induites par l’usage de nouveaux outils de diffusion, tels que les outils numériques. L’accès du plus grand nombre à un certain type de recherche universitaire ou encore à des procédés d’écriture ou de commentaires entraîne-t-il nécessairement, en retour, une redéfinition non seulement du savoir académique en littérature, mais aussi de ses objets et de ses catégories ?

 

Pour mesurer ou cerner ces éventuels bouleversements, le détour vers l’histoire des processus croisés de légitimation et de vulgarisation semble particulièrement nécessaire. Le projet se développera suivant trois grandes problématiques, découlant des articulations possibles entre les termes de « savoirs », « culture », « populaire » et « légitime », dont il s’agira à chaque fois d’interroger les sens :

  • effets d’hybridation au sein des œuvres, en diachronie et en synchronie : l’histoire de la manière dont des œuvres dites « légitimes » empruntent aux cultures populaires et, vice versa, la manière dont des œuvres dites « populaires » empruntent aux savoirs et aux cultures légitimes ;
  • mouvements symétriques de légitimation et de diffusion populaire ou de vulgarisation : histoire des processus à l’œuvre dans la légitimation des savoirs populaires et symétriquement des pratiques lectoriales et de la critique érudite ; relations entre « érudition », « constitution des savoirs académiques » et « vulgarisation » ;
  • formes et pratiques des écritures critiques chez les amateurs et les savants, invitant les disciplines à une réflexivité sur leurs propres objets, la construction de leurs savoirs et les moyens de leur diffusion.

The Légipop research program intends to question the very current consequences of the hybridization (assumed or not) of the components of "culture" on the research and teaching of literature and on the definition of its object. It will focus precisely on how the processes of "legitimization" of "culture" and "knowledge" have changed and evolved, or even opposed or been confused with scholarly "vulgarization". Starting from very contemporary examples, we’ll use them to take a look backwards on the evolution of the definitions of "popular" and "legitimate" induced by the use of new digital tools of diffusion. Does the greater access of a wider audience to academic research, or to processes of writing or commentary implicate in turn a redefinition not only of academic knowledge in literature, but also of its objects and tools? To measure or identify these possible upheavals, the detour to the history of the crossed processes of legitimization and popularization seems particularly necessary.

 

The project will go through three main questions, which arise from the possible articulations between the terms "knowledge", "culture", "popular" and "legitimate", each of which will have to be interrogated:

  • effects of hybridization within the fictions, in diachrony and in synchrony: the history of the way in which so-called "legitimate" works borrow from popular cultures and, vice versa, the way in which so-called "popular" works borrow from knowledge and legitimate cultural fields;
  • symmetrical movements of legitimation and popular diffusion or popularization: history of the ways popular knowledge legitimizes itself or, symmetrically, of lectorial practices and scholarly criticism; relations between "scholarship", "constitution of academic knowledge" and "popularization";
  • forms and practices of critical writing for amateurs and scholars, inviting the disciplines to reflect on their own objects, the construction of their knowledge and the possible ways of their diffusion.

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Anne Besson

Année de création

2017

Date de mise en ligne

03 mai 2017

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

annebesson@free.fr

Adresse postale

LégiPop
Université d'Artois, Arras. MESHS Lille-Nord de France.
Lille
France

Ville de production

Lille

Actualités

Nouveaux billets