TARICA

Changements politiques et socio-institutionnels en Afrique du Nord. Confrontation des modèles et diversité des trajectoires

Le projet TARICA a pour objectif d’analyser les mutations en cours dans le nord de l’Afrique sous l’angle de la diffusion, confrontation et hybridation de divers modèles politiques, sociétaux et économiques, et en tant que produit de l’appropriation et de la réinterprétation qu’en font les acteurs. Il s’agit de saisir la manière dont différents acteurs publics, privés et associatifs se positionnent dans les espaces ouverts par l’effondrement ou la remise en cause des systèmes politiques autoritaires, et d’analyser leurs stratégies en lien avec les modèles de référence et les registres normatifs qui inspirent leurs actions. L’objectif est aussi d’identifier les facteurs et les processus qui rendent possible (ou qui empêchent) la mise en place de dispositifs institutionnels à même de gérer la diversité sociale, le pluralisme et les conflits. A partir de cette approche centrée sur les acteurs, nous cherchons à mettre en évidence les processus complexes qui contribuent à la diversité des trajectoires suivies par les cinq pays d'Afrique du Nord directement ou indirectement touchés par les « révoltes arabes », à savoir la Tunisie, l’Égypte, le Maroc, l’Algérie et la Libye, chacun de ces pays représentant un cas d’étude, voire un « modèle » à part entière.

 

S’appuyant sur une approche pluridisciplinaire et comparative, qui articule différents niveaux d’analyse, le projet propose d’explorer ces différents processus à travers trois entrées thématiques complémentaires :

  • les recompositions et les formes de régulation politique ;
  • la justice transitionnelle et les modèles de réconciliation ;
  • les modèles de développement et de justice sociale.

The TARICA project aims at analyzing ongoing dynamics of change in North Africa, both as part of the process of dissemination, confrontation and hybridization of various political and societal models, and as resulting from their appropriation and reinterpretation by social actors. Our objective is to grasp how various actors position themselves in the space opened up by the collapse or the contestation of authoritarian regimes and to analyze their strategies in connection with the reference models and normative repertoires, which guide their actions. The purpose is also to identify the factors and processes that make it possible (or prevent) the setting up of institutional arrangements able to manage social diversity, pluralism and conflicts, so as to avoid authoritarian restoration or civil war. Through this actor-centered approach, we seek to highlight the complex processes, which contribute to the diversity of the trajectories followed by five Northern African countries, directly or indirectly impacted by the “Arab revolts”, i.e. Tunisia, Egypt, Morocco, Algeria and Libya, each of these countries, representing a case study or even a model per se.

 

Drawing on a multidisciplinary and comparative approach, which also combines various levels of analysis, we will explore these processes through three complementary thematic entries:

  • the reconfiguration of the political space and the changing forms of political regulation,
  • transitional justice and models of reconciliation,
  • models of development and of social justice.

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Julia Tortel

Année de création

2017

Date de mise en ligne

07 mars 2017

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

julia.tortel@gmail.com

Adresse postale

TARICA
RUE MICHEL ANGE 3, PARIS 75794, France
Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveaux billets