Techniques & culture

Revue semestrielle d’anthropologie des techniques

Revue consacrée à l'ethnologie des techniques

An ethnology journal focusing on techniques

Accéder au site
Techniques & culture

Techniques & culture, s’intéresse en particulier à l’ethnologie des techniques, des plus « traditionnelles » aux plus modernes, comme productions socioculturelles à part entière, au cœur des rapports entre les hommes, mais aussi entre les sociétés et leur environnement. La revue publie des numéros thématiques.

Techniques & culture focuses in particular on the ethnology of techniques, from the most traditional to the most modern. It treats techniques as socio-cultural productions in their own right, in their relationship between men but also between societies and their environments. The journal also publishes theme issues.

Éditeur

Éditions de l’EHESS

L'activité éditoriale de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales s'inscrit dans la tradition et la vocation de l'institution, depuis la création de la VIe section de l'École Pratique des Hautes Études en 1947. Les Éditions de l’EHESS ont pour mission de faire connaître et diffuser, auprès de la communauté scientifique et d'un public curieux des sciences sociales, des recherches exigeantes et novatrices. En accord avec la tradition expérimentale de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, elles participent à l'exploration de nouveaux champs de savoirs et travaillent au projet intellectuel des sciences sociales, dans la pluralité des manières de faire, des terrains et des périodes qui organisent ces disciplines.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label ERIH

Politique d'accès

Barrière mobile avec accès commercial via Cairn

RSS

S'abonner

Contact

frederic.joulian@ehess.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Robert Cresswell, Frédéric Joulian

Rédacteur(s) en chef

Pierre-Olivier Dittmar, Yann-Philippe Tastevin

Responsable de l'édition électronique

Marie-Luce Rauzy

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2001-2013

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 2 ans

Périodicité

Annuelle depuis 2014

Année de création

1983

Date de mise en ligne

05 octobre 2004

ISSN format électronique

1952-420X

ISSN format papier

0248-6016

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

frederic.joulian@ehess.fr

Adresse postale

Techniques & culture
Centre Norbert Elias - UMR 8562
Centre de la Vieille Charité
2 rue de la Charité
13236 Marseille Cedex 02
France

Ville de production

Marseille

Actualités

Nouveau numéro

67 | 2017 – Low Tech ? Wild Tech !

Couverture Low tech ? Wild tech ! TC67
ISBN 978-2-7132-2707-3
288 p., 150 ill.

On ne compte plus aujourd’hui les appels à repenser l’innovation. Il y aurait urgence écologique. Et certains n’hésitent pas à prédire la fin du monde à moins d’une rupture radicale de nos modèles de croissance. Alors que chaque nouvelle génération de téléphone ou d’ordinateur est célébrée comme si elle constituait un progrès décisif pour l’humanité, le low tech à l’inverse, cet ensemble hétérogène de techniques, de modes de composition alternatifs, définis tantôt négativement (pauvreté ou économie des moyens) tantôt positivement (faire beaucoup avec peu de choses, faire avec ce qu’on a, faire plus local et plus participatif, etc.), viendrait partout ébranler la toute puissance du high tech. Avec lui, ce ne sont pas seulement une autre lecture des techniques et d’autres façons de concevoir qui se donnent à voir, mais des populations entières d’hommes et de procédés, dont le rôle a bien souvent été sous-estimé, de l’Inde à l’Afrique en passant par l’Asie. L’objectif de ce numéro n’est pas de cataloguer les formes de résistance ou d’invention très diverses que recouvre l’étiquette de low tech, mais plutôt de poser les bases d’une cartographie alternative des modes d’assemblage à l’échelle planétaire, et de donner des outils pour mieux penser ces manières de fabriquer qui échappent à toute classification : la Wild Tech !