Revue française de pédagogie

Recherches en éducation

Revue spécialisée dans la recherche en éducation

The journal publishes contributions on educational research

Accéder au site
Revue française de pédagogie

La Revue française de pédagogie a pour vocation de couvrir, de manière large, le champ de la recherche en éducation. Elle publie des contributions relevant d’une pluralité d’approches et de disciplines de référence. Généralement regroupés en ensembles thématiques, les articles donnent accès aux apports les plus récents de la recherche en éducation. Chaque numéro comporte également une note de synthèse qui fait le point sur le mouvement de la recherche dans un domaine donné, ouvrant des horizons sur le plan national et international. Enfin, la rubrique des notes critiques apporte aux lecteurs une information et une réflexion sur les principaux ouvrages.

The main scope of the Revue française de pédagogie is the broad area of education. It publishes contributions relating to a plurality of approaches and reference disciplines. Generally grouped into thematic groups, the articles give access to the most recent findings in educational research. Each issue also includes a synthesis of the current research tendencies in a given area, opening up to national and international horizons. The review section brings readers information and reflections on the main works.

Éditeur

ENS Éditions

Les Éditions de l’École normale supérieure de Lyon, créées en 1993 à Fontenay-Saint-Cloud, ont pris un nouveau départ après l’installation, en 2000,  de l’École (ENS LSH) à Lyon. En 2011, fortes de l’apport des publications de l’Institut national de recherche pédagogique, elles doivent désormais relever le défi des enjeux de l’École dans toute sa diversité actuelle après la fusion des deux ENS lyonnaises et la création en son sein de l’Institut français de l’Éducation. ENS Éditions publie donc des ouvrages de toute origine, de chercheurs français ou étrangers, en harmonie avec les questionnements des centres de recherche de l’ensemble de l’École.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label ERIH

Services

Politique d'accès

Barrière mobile avec accès commercial via Cairn

RSS

S'abonner

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Jacques Samarut

Rédacteur(s) en chef

François Jacquet-Francillon, Jean-Yves Rochex

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2006-2010

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 4 ans

Périodicité

Trimestrielle

Année de création

1967

Date de mise en ligne

25 novembre 2010

ISSN format électronique

2105-2913

ISSN format papier

0556-7807

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Adresse postale

Revue française de pédagogie
INRP
19 allée de Fontenay
BP 17424
69347 Lyon cedex 7
France

Ville de production

Lyon

Actualités

Nouveau numéro

188 | 2014 – Sociologie et didactiques : traverser les frontières

RFP n° 188
ISBN 978-2-84788-676-4
19,5 x 24 cm

L’intérêt de rapprocher sociologie et didactiques est de plus en plus évident aux yeux des observateurs de l’éducation. D’une part, la sociologie ne peut saisir la contribution de l’école aux inégalités sociales sans entrer dans les mécanismes par lesquels les apprentissages se différencient, notamment entre élèves issus des divers groupes sociaux. De leur côté, les didactiques ne peuvent continuer à travailler leurs modèles en se figurant un élève « universel » et dont le rapport au savoir répond aux attentes des enseignants et aux implicites contenus dans les programmes.

Le présent dossier, partiellement tiré d’un colloque international tenu à la Haute école pédagogique de Lausanne en 2012, examine les possibilités de rapprochement entre les deux domaines d’études et les contraintes que cela suppose. Il présente les contributions de deux didacticiennes des mathématiques, d’un sociologue des curricula et de deux binômes sociologue/didacticien. Ces contributions sont des examens « en acte » des possibilités de rapprochement. Claire Margolinas considère, à partir de l’apprentissage de l’énumération, qu’il y a possibilité d’une intégration conceptuelle sans rupture entre sociologie et didactique. En revanche, les travaux des deux binômes (Patrick Rayou et Gérard Sensevy d’une part, Sylvain Broccolichi et Éric Roditi d’autre part) présentent une division du travail conceptuel.

Dans un autre type de démarche, Aurélie Chesnais, en tant que didacticienne et à partir d’un cas concret, et François Baluteau, en tant que sociologue et à partir d’une revue de littérature, montrent que l’on peut isoler analytiquement les effets didactiques (effets des choix des méthodes d’enseignement) des effets sociaux (effets des publics sur les méthodes d’enseignement). Ceci ouvre tout un champ de recherche à la collaboration entre sociologie et didactiques.

The benefit of connecting sociology and didactics is increasingly evident to education observers. On one hand, sociology cannot understand the contribution of school to social inequalities without dealing with the mechanisms of differential learning, especially between pupils from different social groups. In turn, didactics cannot keep working with models that envisage a “universal” pupil whose relationship to knowledge fulfils teachers’ expectations and the tacit content of programmes.

The present issue, partially drawn from an international conference held at the Haute école pédagogique (Teacher Training College) of Lausanne in 2012, examines the possibilities of connecting the two areas of studies and the constraints this implies. It presents the contributions of two mathematics didacticians, a curricula sociologist and two sociologist/didactician duos. Those contributions are “in action” assessments of the possibilities of connection. Claire Margolinas argues that, based on the learning of enumeration, sociology and didactics can be seamlessly integrated conceptually. In contrast, the studies of the two duos (Patrick Rayou and Gérard Sensevy on one hand, Sylvain Broccolichi and Eric Roditi on the other hand) show a conceptual division of work.

Following another approach, Aurélie Chesnais, as a didactician and based on a case study, and François Baluteau, as a sociologist and based on a literature review, illustrate that it is possible to analytically isolate didactic effects (effects of didactic choices) from social effects (effects of the school mix on teaching methods). This opens a wide field of research into sociology and didactics working together.