Mots. Les langages du politique

Revue interdisciplinaire à la croisée des sciences du langage, des sciences du politique et des sciences de l'information

A multidisciplinary journal gathering contributions on language sciences, political sciences and information studies

Accéder au site
Mots. Les langages du politique

La revue Mots. Les langages du politique s’inscrit dans une perspective interdisciplinaire, à la croisée des Sciences du langage, des Sciences du politique et des Sciences de l’information et de la communication. Mots. Les langages du politique publie des dossiers thématiques, des articles en rubriques « Varia », « Méthodologie » ou « Mots en politique », des notes de recherche, des comptes-rendus de lecture, une bibliographie des publications sur les langages du politique. Les articles sont publiés en français et sont accompagnés de résumés avec mots clés en français, anglais et espagnol. La revue est publiée avec le concours du CNRS et de la Région Rhône-Alpes, et avec l’appui scientifique des UMR ICAR et Triangle, de l’EA CEDITEC et de la Société d’étude des langages du politique (SELP).

Mots is a thematic journal devoted to the narratives, vocabulary, and languages of the political and social fields. It does not focus on one “speciality language”, but attempts to present, theme by theme, in depth analyses of discourse in context in characteristic environments of usage. Although focussing on problems of semiology and the sciences of language, the journal is interdisciplinary, and open to the communication sciences, history, political sciences, political philosophy, sociology and social statistics. The journal is published with the support of the CNRS and the CNL.

Éditeur

ENS Éditions

Les Éditions de l’École normale supérieure de Lyon, créées en 1993 à Fontenay-Saint-Cloud, ont pris un nouveau départ après l’installation, en 2000,  de l’École (ENS LSH) à Lyon. En 2011, fortes de l’apport des publications de l’Institut national de recherche pédagogique, elles doivent désormais relever le défi des enjeux de l’École dans toute sa diversité actuelle après la fusion des deux ENS lyonnaises et la création en son sein de l’Institut français de l’Éducation. ENS Éditions publie donc des ouvrages de toute origine, de chercheurs français ou étrangers, en harmonie avec les questionnements des centres de recherche de l’ensemble de l’École.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

Revue ayant obtenu le label ERIH

Services

Politique d'accès

Barrière mobile avec accès commercial via Cairn

RSS

S'abonner

Contact

mots@revues.org

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Jacques Samarut

Rédacteur(s) en chef

Paul Bacot

Responsable de l'édition électronique

Patrick Tillard

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2002-2012

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 2 ans

Périodicité

Trois numéros par an

Année de création

1980

Date de mise en ligne

01 janvier 2008

ISSN format électronique

1960-6001

ISSN format papier

0243-6450

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

mots@revues.org

Adresse postale

Mots. Les langages du politique
École normale supérieure de Lyon
15 Parvis René Descartes
BP 7000
69342 Lyon
France

Ville de production

Lyon

Actualités

Nouveau numéro

109 | 2015 – Discours d’Amérique latine. Identités et conflits

Mots n° 109
ISBN 978-2-84788-776-1
15 x 23 cm

Ce dossier traite de la manière dont les identités collectives se manifestent et se construisent à travers les discours politiques et médiatiquesen Amérique Latine. Dans cette région en effet, de nombreux groupes qui revendiquent une identité propre influencent des politiques publiques et sont à l’origine de mouvements sociaux ou de changements sociopolitiques. On pense notamment aux identités ethniques, comme celles des populations dites « indigènes » ; aux identités liées à l’appartenance à un parti, à une idéologie ou à un ensemble national ; aux identités de genre, etc. Par ailleurs, l’altérité, autrement dit, la question de la relation à l’autre, est au cœur de la notion d’identité. En ce sens, les notions d’identité et d’altérité sont étroitement liées à la question du conflit. Ce dossier porte donc également sur la question des conflits liés à l’identité.

Les contributions retenues couvrent le Mexique, le Venezuela, le Chili, ainsi que la zone frontalière entre le Pérou, la Bolivie et l’Argentine. Selon les cas, l’identité y est appréhendée sous l’angle de la désignation polémique (emploi des mots droite et gauche) ; du roman national (la question des Malouines) ; de la stratégie argumentative d’« ethnicisation » du discours ; de la communication gouvernementale à visée éducative (contre les violences conjugales). Est abordée également, avec le cas du nahuatl, la problématique de l’identité associée à une langue dominée.

The purpose of this dossier is to analyse how collective identities (ethnic, political, social and gender identities) are constructed and displayed through the political and media discourse in Latin America. In this region, in fact, many groups demanding identity recognition have managed to influence public policy and are the source of social movements and sociopolitical changes. These identities include, for example, the ethnic identity claims of « indigenous » people, identities linked to an affiliation to a particular political party, to an ideology, to a national group or to gender identities. Moreover, otherness, or the question of the relationship to « the other », is at the heart of the notion of identity. In this sense, the notions of identity and otherness are closely linked to the question of conflict. Therefore, this dossier also discusses the question of identity-related conflicts.

Papers in this dossier cover Mexico, Venezuela, Chile, as well as the border area between Peru, Bolivia and Argentina. According to each case, identity is understood in terms of: polemic labels (the use of the words right and left); national issues (the question of the Malvinas); the argumentative strategy involving the « racialization » of discourse; or government communication with educational purposes (e.g. against domestic violence). The issue of identity linked to a dominated language is also examined with the case of Nahuatl.