Catalogue des publications

Archives de sciences sociales des religions

Revue promouvant une étude comparative, élargie à toutes les religions vivantes, du phénomène religieux

A journal promoting a comparative perspective in the study of religion

Accéder au site

Archives de sciences sociales des religions

Archives de sciences sociales des religions est une revue fondée sous l’égide du CNRS et créée en 1956, aujourd’hui publiée par les Éditions de l’EHESS. Les Archives se donnent pour objectif de promouvoir une perspective comparative, élargie à toutes les religions vivantes ou mortes, de favoriser une coopération de toutes les sciences sociales aux fins d’éclairer les facettes multiples du phénomène religieux et d’accueillir l’exposé des développements théoriques de la recherche. La revue est bilingue (français-anglais) et parfois trilingue (espagnol). Elle publie chaque année deux numéros thématiques et deux numéros bibliographiques.

Archives de sciences sociales des religions was first created in 1956 by the CNRS and is today published by the Éditions de l’EHESS. The aim of the journal is to promote a comparative perspective of all living and dead religions, to encourage cooperation among all social sciences so as to shed light on the many facets of religions and their cultures and publish theoretical developments in research. The journal is bilingual—French and English—and sometimes trilingual, incorporating articles in Spanish. Each year it published two theme issues and two bibliographical issues.

Responsable(s)
Pierre-Cyrille Hautcœur
URL sur Revues.org
http://assr.revues.org
Catégories francophones
Sociologie, Anthropologie religieuse, Religions, Sociologie des religions
Catégories anglophones
Sociology & Anthropology, Anthropology, Sociology, Arts & Humanities, Religion

Éditeur

Éditions de l’EHESS

L'activité éditoriale de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales s'inscrit dans la tradition et la vocation de l'institution, depuis la création de la VIe section de l'École Pratique des Hautes Études en 1947. Les Éditions de l’EHESS ont pour mission de faire connaître et diffuser, auprès de la communauté scientifique et d'un public curieux des sciences sociales, des recherches exigeantes et novatrices. En accord avec la tradition expérimentale de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales, elles participent à l'exploration de nouveaux champs de savoirs et travaillent au projet intellectuel des sciences sociales, dans la pluralité des manières de faire, des terrains et des périodes qui organisent ces disciplines.

Accéder au site

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Labels

  • Revue ayant obtenu le label ERIH

Services

Politique d'accès
Barrière mobile avec accès commercial via Cairn
Newsletter
S'abonner
RSS
S'abonner
Contact
assr@ehess.fr

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites
Via le Sudoc | Via WorldCat
Directeur de la publication
Pierre-Cyrille Hautcœur
Rédacteur(s) en chef
Pierre-Antoine Fabre
Responsable de l'édition électronique
Stéphane Eloy
Type de support
Papier et électronique
Etat de la collection
2000-2010
Politique d'édition électronique
Publication en libre accès après un délai de restriction de 3 ans
Périodicité
Trimestrielle
Année de création
1956
Date de mise en ligne
05 décembre 2005
ISSN format électronique
1777-5825
ISSN format papier
0335-5985
Langue de la publication
Français

Coordonnées

Courriel
assr@ehess.fr
Adresse postale
Archives de sciences sociales des religions
EHESS/ASSR
10 rue Monsieur le Prince
75006 Paris
France
Ville de production
Paris
Soumettre un article
http://manuscrits.revues.org/index.php/assr

Actualités

Dernier numéro en ligne

167 | 2014 – Postérités Allemandes

couverture-167
ISBN 978-2-7132-2433-1

Le premier dossier de ce numéro invite à un voyage sociologique outre-Rhin. La postérité des auteurs classiques y est abordée par une présentation originale de l’ascèse chez Georg Simmel et par les traductions inédites de deux textes, l’un de Niklas Luhmann sur la religion comme communication et l’autre de Thomas Luckmann sur les transcendances. Les développements contemporains portent notamment sur la spiritualité envisagée comme construction communicationnelle de la transcendance et sur l’attitude non-religieuse dans une perspective comparative entre ex-RDA et USA. Enfin, deux études macrosociologiques reprennent les questions des « modernités multiples » et de la sécularisation aujourd’hui.

Le second dossier revient sur l’œuvre historienne de François Laplanche récemment disparu. Cet éminent spécialiste de l’exégèse biblique sur longue durée a notamment fait connaître pour l’époque moderne la déconstruction historique des Écritures saintes par les théologiens calvinistes de Saumur au XVIIe siècle, les atermoiements de la « science catholique » au XIXe siècle et le renouvellement de cette même « science » après la « crise moderniste » au tournant du XXe siècle.

Le troisième dossier réunit enfin diverses réflexions autour de l’objet religieux dans les sciences sociales. Il comprend une relecture des Formes élémentaires de la vie religieuse (Durkheim) par Bruno Latour, un bilan par Albert Piette de son approche ethnographique de la religion en train de se faire, une critique de la notion de « modernité religieuse » par Lionel Obadia et en contre-point l’idée avancée par Véronique Altglas d’« exotisme religieux » pour mieux appréhender la logique sociale des croyances contemporaines.