Avant le contrat social

Le contrat politique dans l'Occident médiéval

Dans son Contrat social, Rousseau noue définitivement l’articulation entre société, souveraineté et sujétion. Simplement l’évoquer, c’est d’un seul trait mettre en place tout un champ d’analyse : la production sociétale de l’État. Bien qu’il porte sur des situations et des expériences bien antérieures au moment du contrat rousseauiste, et qu’il ne prétende aucunement établir entre celui-ci et celles-là un quelconque lien généalogique, ce projet prend bien place dans ce champ. Mais davantage à la manière d’un rappel : le Moyen Âge a connu lui-aussi une certaine articulation entre société, souveraineté et sujétion. Elle est obtenue dans la plupart des cas, y compris dans les régimes politiques a priori les plus réfractaires à cette idée et à cette pratique, par le contrat. C’est ce passage obligé, qui fait continuum dans la société et la structure de manière proprement politique, que désigne l’expression « contrat politique ».

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

François Foronda

Année de création

2015

Date de mise en ligne

15 février 2012

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

fforonda@univ-paris1.fr

Adresse postale

Avant le contrat social
Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris
17 rue de la Sorbonne
75005 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveaux billets