The place to be ?

Vivre et bouger dans l'entre-deux : jeunesses et mobilités dans l'espace périurbain

Il s'agit d'un carnet de recherches d'un travail de thèse en géographie que j'ai entamé depuis deux ans sous la direction de Monique Poulot (Paris Ouest Nanterre La Défense) et de Lionel Rougé (Université de Caen - Basse Normandie). L’« entre-deux » est une situation ou un espace qui caractérise un état intermédiaire. Cette idée d’intermédiarité intéresse les géographes qui étudient l’espace périurbain. Le présent projet vise à explorer la notion d’« entre-deux » par le biais des mobilités, dans la continuité d’un travail de recherche entamé précédemment (Etre jeune dans le périurbain de Sens. Quelles mobilités pour les élèves du Lycée Janot ? Catherine Didier-Fèvre, mémoire de Master 2 Recherche, 2011. 229 pages.). Si le terme périurbain caractérise une zone intermédiaire entre la campagne et la ville, apparue avec l’installation de populations arrivées dans le cadre de l’étalement urbain, celui de jeunesse fait aussi appel à la notion d’« entre-deux ». C’est un moment marqué par la disparition des anciens repères liés à l’enfance et à l’élaboration de nouveaux qui permettent à celui qui vit ce moment là de devenir un homme ou une femme. C’est un âge d’expérimentation. Mais, alors que « le périurbain demeure, dans une société vieillissante, l’espace de la jeunesse : il est le seul espace qui compte plus de trois jeunes pour deux personnes âgées », très peu de choses ont été écrites sur la jeunesse du périurbain. Aussi, la question des mobilités appliquée à la jeunesse est novatrice. La prise en compte de l’âge des habitants d’un espace est centrale pour comprendre le rapport qu’ont les habitants à leur territoire. Jusque là, ce sont les personnes âgées ou, dans une moindre mesure, les enfants qui ont intéressé les géographes du périurbain. Traiter de la question des jeunes du périurbain amène à se poser la question : quelles relations les jeunes ont-ils à leur territoire périurbain du fait d’une mobilité particulière ?

This is a notebook about a work in progress: living and commuting within the “space-in-between”. Young commuters in the peri-urban environment. A Phd thesis directed by Monique Poulot (Paris Ouest Nanterre La Défense) et Lionel Rougé (Université de Caen-Basse Normandie).The « space-in-between » refers to any specified situation or space characterizing an intermediary and transitional state. The very notion of intermediary state is one of the main interests for geographs studying peri-urban. This paper aims at exploring the notion of “space-in-between” through the theme of mobility, as a continuation a previously published paper on commuting and school runs mobility (Etre jeune dans le périurbain de Sens. Quelles mobilités pour les élèves du Lycée Janot ? Catherine Didier-Fèvre, mémoire de Master 2 Recherche, 2011. 229 pages.). If the word peri-urban applies to an intermediary zone between rural and urban areas that emerged favoured by the settling of population in an urban sprawl perspective. Adolescence and youth also refers to the « space-in-between » notion. This is a stage in life when childhood milestones tend to disappear and new adult specificities take over. This is the experience of adolescence. Yet as the peri-urban space is still a youth space amidst an ageing society : statistically it takes three youth for two elderly. Surprisingly, very few papers have been written on peri-urban youth. Hence, the theme of mobility as far as young people are concerned is a new one. The importance of age is a key to understand the ties the inhabitants have with their homes. So far, only the ederly and to a minor extent children have been central to geographs when it comes research on peri-urban space. So tackling the question of peri-urban youth leads to another one: what ties do young people have with the peri-urban space they live in, as a result of specific mobilities?

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Catherine Didier Fèvre

Année de création

2013

Date de mise en ligne

04 décembre 2013

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

catherine.didier-fevre@wanadoo.fr

Adresse postale

The place to be ?
2 route de la Belliole
89150 Domats
France

Ville de production

Domats

Actualités

Nouveaux billets