Anthropologie et santé mondiale

Regards croisés des sciences humaines et biomédicales sur les enjeux de la santé mondiale

"Anthropologie et santé mondiale" explorera comment ces cartographies génétiques, moléculaires et épidémiologiques permettent un nouveau regard sur l’humain et le social, une véritable ‘bioscience de la société’. En parallèle, les anthropologues se sont intéressés à l’essor des biosciences. De plus en plus, les cliniques, les laboratoires, les projets de santé mondiale, constituent des lieux de recherche ethnographique. Sur un terrain biopolitique, cette anthropologie des biosciences décrypte l’enchevêtrement du biologique et du social, et les nouvelles formes de pouvoir qui se constituent à travers le gouvernement du vivant. Cette anthropologie remet aussi en question les présupposés de la biomédecine tel qu’elle se pratique aujourd’hui. Parmi ces présupposés on peut citer l’universalité du corps humain, l’imperméabilité de la substance biologique au social, la vie comme arbitre de l’éthique, l’évidence morale de l’action humanitaire, l’intériorité a priori du sujet. Le champ de "Anthropologie et santé mondiale" se situe donc au croisement de cette bioscience émergente de la société et de l’anthropologie des biosciences.

Located at the recently inaugurated Maison des Sciences de l’Homme in Paris’s new Latin Quarter, the Interdisciplinary Chair in Anthropology and Global Health (“I.Ch.An.G.He”) of the College of Global Studies examines key issues in global health at the crossroads of biomedical and social science. Our era has seen both spectacular advances in the biosciences, even as dramatic health inequalities have come to light. Molecular biology and the information sciences have provided new tools for mapping health and disease across the globe. I.Ch.An.G.He will explore new perspectives on the human and the social through the prism of genetic, molecular and epidemiological mapping, aiming to develop what we tentatively call a ‘bioscience of society’. The explosive growth of the biosciences has already drawn anthropological scrutiny. Clinics, laboratories, global health projects have provided ethnographic fieldsites. This biopolitical terrain has allowed anthroplogists to decrypt the interpenetration of the biological and the social and the new forms of power that coalesce through the government of life itself. This anthropology has called into question some of the truths of biomedicine as it is practiced today: the universality of the human body, the impermeability of biological substance to social, the assumed interiority of the subject. IChAnGHe’s field of enquiry will draw on, interrogate, and further the emerging biosicences of society and the anthropology of the bioscences.

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Services

RSS

S'abonner

Contact

mkapfer@msh-paris.fr

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Margaux Kapfer

Année de création

2013

Date de mise en ligne

13 février 2013

ISSN format électronique

2268-5804

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

mkapfer@msh-paris.fr

Adresse postale

Anthropologie et santé mondiale
190 Avenue de France
75013 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveaux billets