Géographie et cultures

Revue consacrée à la géographie culturelle, centrée sur les cultural studies

Accéder au site
Géographie et cultures

Géographie et cultures étudie la géographie culturelle, en centrant le propos sur le « tournant culturel » et plus largement les cultural studies. Depuis 1992, elle dresse un panorama actualisé en France et à l’étranger de l’état de la recherche dans ce domaine. La revue est conçue comme une plateforme d’idées, d’objets et de formats nouveaux, elle occupe une place originale dans son champ académique. 

French journal of cultural geography, focusing on the "cultural turn" and more broadly cultural studies. Since 1992, Géographie et cultures gives an updated overview of the researches in this fieldboth in France and abroad. Conceived as a platform of ideas, objects and new formats, it contributes to the renewal of geography. 

Éditeur

L’Harmattan

Éditeur de littérature et de sciences humaines, principalement sur l’Afrique, l’Amérique Latine et l’Asie, L'Harmattan est une maison d'édition française, créée et dirigée par Denis Pryen. Elle tire son nom du vent Harmattan.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Politique d'accès

Barrière mobile

RSS

S'abonner

Contact

gc@openedition.org

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Yann Calbérac

Responsable de l'édition électronique

Emmanuelle Dedenon

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

2007-2016

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 6 mois

Périodicité

trimestrielle

Année de création

1992

Date de mise en ligne

10 juin 2013

ISSN format électronique

2267-6759

ISSN format papier

1165-0354

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

18 semaines

Coordonnées

Courriel

gc@openedition.org

Adresse postale

Géographie et cultures
Laboratoire Espaces, Nature et Culture
UMR CNRS-Paris IV 8185
Maison de la Recherche
28, rue Serpente
75006 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

97 | 2016 – Marchés et nouveaux territoires de l'art dans le villes du Sud

Couverture du numéro 97

Ce numéro de Géographie et cultures est consacré à l’analyse des rapports entre des marchés de l’art contemporain et des dynamiques urbaines. À partir d’une série d’enquêtes de terrain menées dans différentes villes de pays dits du Sud, les contributeurs abordent sous différents angles les effets du développement des marchés de l’art sur l’organisation urbaine, ses pratiques, usages et représentations. Le développement de quartiers où prédominent des activités liées à la production et à la diffusion des pratiques artistiques, à travers l’appropriation locale de modèles souvent issus d’autres contextes, permet de repérer l’implication de figures récurrentes d’acteurs publics et privés dans ces processus d’urbanisation et de lire, en filigrane, la formation des modes de gouvernance urbaine ainsi que l’émergence de nouvelles élites urbaines. Celles-ci jouent un rôle particulièrement important dans le développement des économies formelle et informelle liées aux mondes de l’art. Interroger les marchés de l’art, c’est aussi chercher à comprendre la façon dont se font les circulations aux échelles régionales et globales, et pouvoir suivre la continuité des influences et des modèles qui emboîtent le pas aux mobilités humaines. La diversification des lieux de production, de commercialisation et de représentation de l’art permet de caractériser un aspect de la globalisation tout autant qu’elle autorise une étude historique et sociologique de la formation de ces nouvelles géographies. Mais la dimension unificatrice du marché de l’art ne saurait masquer la diversité des paysages et de pratiques qui s’enracinent dans des contextes locaux fort distincts, ni les fortes inégalités entre pays du Nord et pays du Sud, en termes d’accès à l’offre culturelle et de formation aux pratiques artistiques. En ce sens, plusieurs contributions à ce numéro mettent en cause l’idée d’un développement du marché de l’art comme vecteur d’émancipation des pratiques artistiques, du fait, notamment, de leur inscription dans une logique spéculative.