La Nouvelle Revue du Travail

Revue de sociologie du travail

Journal of sociology interested in the concept of work

Accéder au site
La Nouvelle Revue du Travail

La NRT s'intéresse à la question du travail, considéré comme une notion transversale au carrefour de différents courants de la sociologie. Publiant les travaux de chercheurs et de praticiens, la revue se propose d'être un lieu de débat théorique et épistémologique. Elle s’adresse au delà du public académique, à un public de praticiens dans les entreprises et les administrations publiques. La NRT débat également la question du travail avec les autres disciplines et à l’échelle internationale.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

nrtravail@gmail.com

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Jean-Pierre Durand

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2012-2014

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Deux numéros par an

Année de création

2012

Date de mise en ligne

10 décembre 2012

ISSN format électronique

2263-8989

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

nrtravail@gmail.com

Adresse postale

La Nouvelle Revue du Travail
104, rue Mozart
94400 Vitry sur Seine
France

Ville de production

Vitry sur Seine

Actualités

Nouveau numéro

6 | 2015 – Émotions au travail

Couverture NRT n°6 - Émotions au travail : travail des émotions

Cette livraison de La Nouvelle Revue du Travail du printemps 2015 propose un Corpus sur un objet original, les émotions au travail. Espace de violences et de solidarités, le travail suscite des sentiments d’injustice, de colère, d’envie, de haine, mais aussi de satisfactions et de plaisirs. Le travail mobilise les individus dans leur « entier », corps et âme, les incitant à s’appuyer sur des savoir-faire techniques mais également affectifs, à engager leur enthousiasme comme leur envie de bien faire, avec des résultats toujours traduits en émotions. En même temps, le management joue des émotions et participe de la mise au travail des émotions et pourrait les instrumentaliser. Six auteurs répondent à leur manière à ces questionnements.
La Controverse présente un long entretien avec Bernard Friot qui propose non seulement une critique argumentée des sociétés contemporaines, mais surtout, un modèle alternatif, charpenté, précis, fondé sur une lecture originale des acquis qu'il juge révolutionnaires de l'institution salariale. Ses réflexions interpellent et parfois dérangent, agacent, suscitent du scepticisme, voire des réactions d’hostilité. Il répond ici sur la faisabilité du projet de société qu’il défend dans plusieurs de ses livres.
Dans la rubrique Varia, Frédéric Lebaron examine ce qu’il dénomme, la financiarisation de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR) en analysant les processus de croyance, liés notamment au rôle moteur de la science économique dans l’ordre social contemporain, en étroite liaison avec les caractéristiques du capitalisme contemporain.
Les Matériaux offerts par ce numéro proviennent d’un entrepôt logistique où les ouvriers trient et ordonnent des milliers de colis venus d’Asie, avant de composer les commandes pour les 220 magasins d’une grande chaîne de distribution. Le management vocal, via un casque auditif et un micro, contraint le temps et les espaces de travail des ouvriers.
Dans Champs et contrechamps, Manuela Frésil parle de son dernier film Entrée du personnel qu’elle a réalisé avec les ouvriers et ouvrières des abattoirs en Bretagne et en Normandie : elle dit ses attaches au cinéma de Jean-Rouch tout en s’en démarquant pour proposer un film politique de réflexion sur le travail.
Enfin, plus d’une quinzaine de recensions et de notes de lecture analysent, quelquefois sans concession, les ouvrages les plus marquants parus récemment.