Catalogue des publications

La Nouvelle Revue du Travail

Revue de sociologie du travail

Journal of sociology interested in the concept of work

Accéder au site

La Nouvelle Revue du Travail

La NRT s'intéresse à la question du travail, considéré comme une notion transversale au carrefour de différents courants de la sociologie. Publiant les travaux de chercheurs et de praticiens, la revue se propose d'être un lieu de débat théorique et épistémologique. Elle s’adresse au delà du public académique, à un public de praticiens dans les entreprises et les administrations publiques. La NRT débat également la question du travail avec les autres disciplines et à l’échelle internationale.

Responsable(s)
Jean-Pierre Durand
URL sur Revues.org
http://nrt.revues.org/
Blog de la revue
Carnet de la NRT
Catégories francophones
Sociologie, Sociologie du travail, Travail ; emploi
Catégories anglophones
Sociology & Anthropology, Industrial relations & Labor, Social Sciences; Interdisciplinary

En savoir plus

Labels

  • Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès
Open access Freemium
RSS
S'abonner
Contact
nrtravail@gmail.com

Informations bibliographiques

Directeur de la publication
Jean-Pierre Durand
Type de support
Électronique
Etat de la collection
2012-2014
Politique d'édition électronique
Publication en libre accès
Périodicité
Deux numéros par an
Année de création
2012
Date de mise en ligne
10 décembre 2012
ISSN format électronique
2263-8989
Langue de la publication
Français

Coordonnées

Courriel
nrtravail@gmail.com
Adresse postale
La Nouvelle Revue du Travail
104, rue Mozart
94400 Vitry sur Seine
France
Ville de production
Vitry sur Seine

Actualités

Dernier numéro en ligne

5 | 2014 – Indépendance et salariat

Couverture NRT n°5 - Indépendance et salariat : porosité des statuts

Les sociologues constatent une « déstabilisation » du salariat depuis les années 1970 à travers la multiplication des formes d’emplois précaires. L’émergence de statuts d’emplois hybrides entre salariat et travail indépendant (avec de nouveaux statuts juridiques) s’observe dans la plupart des pays occidentaux. Les pouvoirs publics encouragent les chômeurs à « créer leur propre emploi » à travers des dispositifs dont le but affiché est de sécuriser les parcours de ceux qui veulent s’engager dans la voie de l’indépendance.
Ce Corpus de La Nouvelle Revue du Travail entrouvre les portes de secteurs diversifiés, avec des qualifications variées, en traitant des contrats d’usage, du tiers employeur, de l’auto-entrepreneuriat, du tâcheronnat ou des coopératives d’activité. Trois cas de figure se présentent : le salariat peut se rapprocher de l’indépendance, les deux statuts peuvent se cumuler et, si l’indépendance peut dans certaines conditions être le moyen de s’affranchir de la dépendance propre au salariat, elle peut aussi être envisagée comme un moyen d’échapper au chômage. 
Peut-on encore opposer si facilement ceux qui travaillent « pour eux-mêmes » et ceux qui travaillent « pour le compte d’autrui », lorsque ce sont les mêmes individus qui adoptent, voire cumulent l’un ou l’autre des statuts ? Comment interpréter cette pluralité de formes de travail indépendant, et le brouillage de statuts qui l’accompagne ? En réunissant des articles explorant des terrains et des dispositifs hétérogènes – pour certains émergents et pour d’autres plus anciens –, ce dossier contribue à éclairer ces mutations du monde du travail.