Socio-anthropologie

Revue d'analyse du phénomène contemporain fondant sur la socio-anthropologie sa méthodologie et son approche interdisciplinaire des mondes actuels

A multidisciplinary journal of social sciences and anthropology focused on contemporary issues

Accéder au site
Socio-anthropologie

La revue Socio-anthropologie aborde les déstructurations et les recompositions qui sont au cœur de ce tournant de millénaire. La « socio-anthropologie », démarche originale à la croisée interdisciplinaire, s’inscrit dans les débats actuels. Les perspectives et les résultats qu’elle propose permettent de mieux saisir le contemporain dans ses continuités et ses mutations. Chaque numéro est construit autour de trois éléments : textes classiques, réflexions méthodologiques et études sur des pratiques et des représentations contemporaines.

The Socio-anthropologie journal tackles the different forms of social dismantlement and re-composition, which have characterised the turn of the millennium. Social anthropology lies at the intersection between two disciplines that are at the heart of current debates. The perspectives and results that it offers enable us to better grasp the contemporary world in its continuities and transformations. Each issue is built up around three elements: classical texts, methodological reflections, and studies into contemporary representations and practices.

Éditeur

Éditions de la Sorbonne

Les Éditions de la Sorbonne ont constitué depuis 1971 un catalogue de quelque sept cents ouvrages, qui s’enrichit aujourd’hui d’une quarantaine de titres par an.
Ce catalogue rend compte de la diversité des disciplines enseignées à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, essentiellement dans les domaines des humanités et des sciences humaines : philosophie, sciences économiques, juridiques et sociales, linguistique et littérature, arts et archéologie, histoire, géographie.

En savoir plus

Revue soutenue par l’Institut des Sciences Humaines et Sociales du CNRS

Services

Politique d'accès

Barrière mobile

RSS

S'abonner

Contact

socio-anthropologie@openedition.org

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc | Via WorldCat

Directeur de la publication

Caroline Moricot, Gérard Dubey

Responsable de l'édition électronique

Martin Dulong

Type de support

Papier et électronique

Etat de la collection

1997-2016

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès après un délai de restriction de 6 mois

Périodicité

Semestrielle

Année de création

1996

Date de mise en ligne

15 mai 2004

ISSN format électronique

1773-018X

ISSN format papier

1276-8707

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en double aveugle

Délai moyen entre soumission et publication

32 semaines

Coordonnées

Courriel

socio-anthropologie@openedition.org

Adresse postale

Socio-anthropologie
Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne
Département des sciences sociales
UFR de Philosophie
17 rue de la Sorbonne
75005 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

34 | 2016 – Revenances

Couv 34
ISBN 978-2-85944-990-2
204 p. - 18 €

Un revenant c’est, anthropologiquement, un disparu qui revient pour réclamer son dû. C’est, en ce sens, le symptôme d’un malaise que la communauté ne peut plus retenir ni contenir : celle-ci est sommée, par l’apparition, d’intégrer symboliquement, suivant un ensemble réglé de rituels et un effort collectif de remémoration, ses réquisits. Or si la cohésion sociale risque sans cesse d’être entamée par ces fantômes inquiétants et impérieux qui travaillent souterrainement les fondements de la société, c’est peut-être parce qu’ils sont eux-mêmes le signe d’une corrosion déjà entamée.

La revenance perturbe notre rapport au temps, ce rapport que l’historicisme voudrait identique au « cadre homogène et vide » de l’histoire sans mémoire. C’est une présence souterraine toujours agissante qui oblige les vivants à restituer la part des morts mais aussi à tenir les promesses dont ceux-ci ont été frustrés.