Revue française des sciences de l’information et de la communication

Revue de la Société française des sciences de l'information et de la communication

Accéder au site
Revue française des sciences de l’information et de la communication

Publication en langue française en direction du public international des chercheurs, des enseignants et des professionnels de l’information et de la communication, toutes spécialités confondues. Elle s’inscrit dans la longue histoire éditoriale de la Société française des sciences de l'information et de la communication (SFSIC). Elle rend compte des avancées scientifiques dans les différents champs des sciences de l’information et de la communication, des recherches émergentes, qu’il s’agisse de travaux portant sur des pratiques sociales, des dispositifs, des objets ou des concepts, de l’activité des équipes de recherches, de travaux des jeunes chercheurs, des revues, des départements d’enseignement, des groupes d’études, des associations proches, etc.

Publication in French, aimed at an international audience of researchers, teachers, and information and communication professionals, covering a wide range of specialities. This journal is a logical extension of the long publishing history of the French Society of Information and Communication Sciences (SFSIC). It intends to report on scientific progress in the various fields of information and communication sciences, emerging research, including work on social practices, systems, hardware and concepts, research activities, articles by young researchers, reviews, teaching departments, study groups, related associations, etc.

Éditeur

Société Française de Sciences de l’Information et de la Communication

  La Société Française des Sciences de l'Information et de la Communication, créée en 1974, est une Association régie par la loi de 1901. Au carrefour de l'enseignement, de la recherche et des pratiques professionnelles, la SFSIC constitue un important foyer de réflexion et d'échanges sur les grandes questions relatives à la place de l'information, de la communication et des technologies numériques dans le monde d'aujourd'hui. Par ses projets scientifiques, ses publications et ses grands événements (congrès, colloques internationaux, journées doctorales…), elle contribue à la valorisation de recherches et de formations, en relation avec les acteurs institutionnels, les laboratoires, les sociétés internationales et les revues spécialisées en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Contact

rfsic@openedition.org

Informations bibliographiques

Directeur de la publication

Christian Le Moenne

Rédacteur(s) en chef

Gino Gramaccia

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2012-2015

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

semestrielle

Année de création

2012

Date de mise en ligne

08 octobre 2012

ISSN format électronique

2263-0856

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

rfsic@openedition.org

Adresse postale

Revue française des sciences de l’information et de la communication
Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine.
10, Esplanade des Antilles – Domaine Universitaire
33607 Pessac Cedex
France

Ville de production

Pessac

Actualités

Nouveau numéro

7 | 2015 – Les recherches sur les publics en Sciences de l’Information et de la Communication

Couverture RFSIC n°7

La notion de public n’a cessé d’être débattue par les sciences humaines et sociales depuis que ces dernières s’en sont emparées pour en faire un objet d’étude et de recherches. Cependant, très tôt, la notion de public a été dénoncée comme relevant d’un artefact conduisant à des représentations réductrices d’une réalité complexe. Hormis quelques articles pertinents et dossiers thématiques, le terme de « public », entendu au singulier, a été dissous depuis une quinzaine d’années dans son pluriel, dans une relative indifférence, et sans que la réflexion sur cette évolution ne réveille quelque appétit à la questionner. Or, l’emploi du pluriel, sur lequel les analystes du présent dossier semblent s’accorder, traduit une vision dynamique, la pluralité du phénomène, son hétérogénéité, la diversité ressentie, mais également un certain malaise quant à la manipulation du concept, lié à son instabilité… [En savoir +]