Démêler Mellin de Saint-Gelais

 

Mellin de Saint-Gelais est l’un des poètes les plus prisés à la cour de François Ier et d’Henri II. Ses contemporains saluent ses qualités de poète et de musicien. La façon même dont Ronsard et Du Bellay en font leur cible dans leurs premiers textes, avant de revenir à une attitude plus mesurée, indique son importance à la cour et plus généralement dans le monde de la poésie française de l’époque. Pourtant, Mellin est tombé dans un relatif oubli. Cette disgrâce est en partie liée à l’absence de contrôle exercé sur la publication de ses œuvres. Au contraire d’un Marot ou d’un Ronsard par exemple, Saint-Gelais se refuse à travailler à la seule édition de ses Œuvres imprimée de son vivant (Lyon, 1547). Ses pièces se trouvent donc éparpillées dans divers recueils imprimés, « Fleurs », manuscrits et/ou éditions musicales imprimées. Malgré les éditions de Prosper Blanchemain (1873), de Luigia Zilli (1990) et de Donald Stone (1993-1995) il convient encore de démêler Mellin. Le présent carnet de recherches envisage de poser quelques jalons pour cette recherche.

Éditeur

OpenEdition

OpenEdition est une infrastructure complète d’édition électronique au service de la communication scientifique en sciences humaines et sociales.

En savoir plus

Informations bibliographiques

Rédacteur(s) en chef

Claire Sicard

Année de création

2012

Date de mise en ligne

23 octobre 2011

ISSN format électronique

2259-8634

Langue de la publication

Français

Coordonnées

Courriel

site.cornucopia@gmail.com

Adresse postale

Démêler Mellin de Saint-Gelais
Université Paris-Diderot
75205 PARIS CEDEX 13
France

Ville de production

PARIS