Perspectives médiévales

Revue d’épistémologie des langues et littératures du Moyen Âge

Perception, construction et représentation des objets textuels du Moyen Âge aux époques moderne et contemporaine

Reception, representation and understanding of medieval textual objects throughout the modern and contemporary periods

Percezione, costruzione e rappresentazione degli oggeti testuali medievali all’epocha moderna e contemporanea 

Accéder au site
Perspectives médiévales

Revue d’épistémologie des langues et littératures du Moyen Âge, Perspectives médiévales étudie la façon dont les objets textuels du Moyen Âge ont été perçus, construits, représentés et compris aux époques moderne et contemporaine, dans une perspective pluridisciplinaire. L’historiographie, les méthodes scientifiques, les courants de pensée, l’histoire des techniques entrent dans le champ d’étude de la revue. Perspectives médiévales a pour singularité sa démarche réflexive, de nature épistémologique. Dans un effort de réévaluation des méthodes et des savoirs, elle vise à apporter un regard neuf sur la médiévistique, afin d’en favoriser la transmission auprès de publics variés. Ancien bulletin de la SLLMOO, Perspectives médiévales est désormais une revue internationale, à comité scientifique, dont les langues sont le français, l’anglais et l’italien.

As a journal devoted to the epistemology of medieval languages and literatures, Perspectives médiévales aims to study the way in which medieval textual objects have been perceived, constructed, represented and understood throughout the modern and contemporary periods, from a multidisciplinary perspective. The scope of Perspectives médiévales includes historiography, scientific methods, schools of thought and the history of techniques. The specificity of the journal is its reflexive and epistemological outlook. Through methodological and scientific reassessment, it wishes to shed new light on medieval studies, in order to facilitate their transmission to a varied audience. Previously the Bulletin of the SLLMOO, Perspectives médiévales is now an international peer-reviewed journal. Its languages are French, English and Italian.
 

Perspectives médiévales è a una rivista scientifica consacrata agli studi medievali, nel campo della linguistica e della letteratura. Rivista di epistemologia delle lingue e delle letterature del Medioevo, scopo della pubblicazione è quello di studiare, secondo i canoni di un approccio pluridisciplinare, le modalità secondo le quali gli oggetti testuali medievali sono stati percepiti, costruiti, rappresentati e compresi in epoca moderna e contemporanea. Rientrano nel campo di interessi di Perspectives médiévales la riflessione sulla storiografia, sulle metodologie, sulle grandi correnti di pensiero e sulla storia delle tecniche espressive. Perspectives médiévales pone come propria specificità la pratica di un processo riflessivo di natura epistemologica. Nel quadro di una globale messa alla prova dei metodi e dei saperi, l’obiettivo della rivista è quello di portare uno sguardo nuovo sulla medievistica, per favorirne la conoscenza presso un pubblico più ampio che quello dei soli specialisti del Medioevo. Perspectives médiévales, già bollettino della SLLMOO, è una rivista internazionale, dotata di un comitato di lettura, che pubblica articoli in francese, inglese e italiano.
 

Éditeur

Société de langues et littératures médiévales d’oc et d’oïl (SLLMOO)

La SLLMOO réunit les enseignants de l'ensesignement supérieur et les chercheurs français spécialistes de langue et littérature médiévale. Elle a pour missions de développer les contacts entre médiévistes littéraires et linguistiques, d'encourager les initiatives tendant au développement des études médiévales, de stimuler la recherche et la vulgarisation de ces disciplines et de diffuser la recherche et les travaux de jeunes chercheurs.

En savoir plus

Labels

Revue ayant obtenu le label DOAJ

Services

Politique d'accès

Open access Freemium

RSS

S'abonner

Informations bibliographiques

Voir la fiche de la revue sur d'autres sites

Via le Sudoc

Directeur de la publication

Jacqueline Cerquiglini-Toulet

Rédacteur(s) en chef

Jean-Marie Fritz

Responsable de l'édition électronique

Sébastien Douchet

Type de support

Électronique

Etat de la collection

2009-2016

Politique d'édition électronique

Publication en libre accès

Périodicité

Annuelle

Année de création

1975

Date de mise en ligne

26 septembre 2012

ISSN format électronique

2262-5534

ISSN format papier

0338-2338

Langue de la publication

Français

Politique sur les frais de publication

Frais de publication

non

Frais de soumission

non

Politique d'évaluation

Procédure d'évaluation

évaluation en simple aveugle

Délai entre soumission et publication

20 semaines

Coordonnées

Adresse postale

Perspectives médiévales
1 rue Victor Cousin
75005 Paris
France

Ville de production

Paris

Actualités

Nouveau numéro

37 | 2016 – Le Moyen Âge en Amérique du Nord

Couverture du numéro 37

En 1945, Gustave Cohen écrivait que le « De translatione studii [...] se prolonge vers l’Ouest dans le sens de la marche apparente du soleil », faisant référence à l’épanouissement des Mediaeval Studies outre-atlantique[1]. La fondation de la Mediaeval Academy of America à Harvard  et de sa revue Speculum en 1925, ainsi que le don de John D. Rockfeller, la même année, qui permit l’acquisition de la collection et du bâtiment des Cloisters par le Metropolitan Museum, ont donné une impulsion à l’étude du Moyen Âge en Amérique du Nord qui n’est jamais retombée, et dont témoigne la création d’institutions qui ont joué un rôle majeur dans la diffusion de la médiévistique (le Pontifical Institute of Mediaeval Studies à Toronto ouvert en 1929 sous la houlette d’Étienne Gilson, l’Institut d’Études Médiévales d’Ottawa en 1930, l’Institut d’Études Médiévales de l’université de Notre Dame en 1946). Aujourd’hui, une grande partie de la recherche sur le Moyen Âge s’effectue au Canada et aux États-Unis. Universités, instituts, bibliothèques et musées contribuent largement à la production et à la diffusion des discours et des savoirs.

Ce nouveau numéro de Perspectives médiévales a souhaité rouvrir le dossier des études médiévales en Amérique du Nord pour comprendre la spécificité de l’enseignement et de la recherche actuels sur le fait littéraire médiéval –, car il en est assurément une, liée à l’histoire des institutions, aux fonctionnements académiques propres au Nouveau Continent,  mais aussi au développement des « studies » qui assurent à la création du savoir sur le Moyen Âge une assise théorique largement ignorée en France.  La première partie du numéro, « Analyses », propose cinq contributions qui sont autant de réflexions qui permettent de cerner les modalités de cette transmission et de cette élaboration du savoir dans le champ de la médiévistique outre-Atlantique. Ce premier volet est accompagné de deux entretiens de Francis Gingras avec le Père Benoît Lacroix et Madeleine Jeay consacrés à l'Institut d'Études Médiévales de Montréal et qui éclairent ce développement au Canada.

Le second volet reprend le premier sous l’aspect de la création littéraire aux États-Unis et propose des études de l’usage qui a été fait du Moyen Âge sur un continent qui ne l’a pas connu et qui entretient avec lui des relations ambiguës et ambivalentes, « entre fascination et répulsion » pour reprendre le titre donné par Delphine Louis-Dimitrov à la journée d’étude qu’elle a organisée le 10 avril 2015 et que nous publions ici.

C’est ainsi l’esquisse des représentations littéraires et scientifiques du Moyen Âge européen en terre non-européenne, et pourtant si fortement et problématiquement liée à l’ancien continent, que propose ce nouveau numéro de Perspectives médiévales.

Sébastien Douchet


[1] Gustave Cohen, « Progrès des études médiévales aux Etats-Unis », Revue du Moyen Âge latin, 1945, p. 93.